AccueilActualitéAlimentation : à Lyon et dans la région, les innovations germent au sein de la foodtech

Alimentation : à Lyon et dans la région, les innovations germent au sein de la foodtech

Avec ses innovations, le monde de la Foodtech doit répondre à de nouveaux enjeux : responsabilité, accessibilité et plaisir. En Auvergne-Rhône-Alpes les innovations germent dans tous les sens.
Alimentation : à Lyon et dans la région, les innovations germent au sein de la foodtech
© Pxhere / photo d'illustration - A Lyon et dans la région, la foodtech est au coeur des enjeux d'alimentation.

Actualité Publié le , Dossier réalisé par Julien Thibert, Stéphanie Véron et Sevim Sonmez

D’ici 2050 et la perspective d’une planète qui abritera 10 milliards de personnes, le monde de l’agriculture devra faire face à de nombreux enjeux, sur fond de préservation des ressources naturelles, de besoins alimentaires en croissance ou encore de changements climatiques.

A l’échelle locale par exemple, les besoins alimentaires sont immenses ne serait-ce qu’avec quatre grandes métropoles toujours en développement (Lyon, Saint-Etienne, Grenoble et Clermont-Ferrand) qui imposent une organisation de production et de distribution, à la dimension d’une telle cartographie territoriale.

Alimentation : la foodtech au coeur des enjeux

Pour répondre à ces enjeux, la recherche et l’innovation dans l’agriculture et l’alimentation sont ainsi nécessaires pour imaginer les nouveaux modes de consommations, qui avaient émergé avant la crise sanitaire mais qui se sont imposés avec les confinements multiples et une prise de conscience, sur le gaspillage alimentaire, la traçabilité des produits ou encore les commandes en ligne.

C’est là qu’interviennent les experts de la Foodtech, cet écosystème qui s’active plus que jamais, à développer des outils innovants pour répondre aux nouveaux besoins.

Le site Wildcodeschool pose clairement le débat : "Cesecteur en pleine expansion (la FoodTech représenterait un chiffre d’affaires de250 milliards d’euros en 2022, Ndlr)n’aura jamais été aussi sollicité et dynamique qu’en 2021. Les progrès de la tech ont donc permis de s’adapter aux restrictions sanitaires et aux fermetures des restaurants, cafés, et bars pour pouvoir se faire plaisir de chez soi, mais également de s’intéresser à une nourriture plus saine et une consommation alimentaire qui limite le gaspillage et qui contribue à la bonne santé de notre planète".

Le "food" est devenu un sujet quotidien pour les consommateurs

Selon une étude publiée en janvier 2021 par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme et intitulée « Que nous mijote la tendance foodtech », la préoccupation des consommateurs autour de l’alimentaire est majeure.

"Elle représenterait, avec les boissons, le troisième type de recherches les plus fréquemment tapées sur Google après le sport et les voyages. Le Food est devenu un sujet quotidien pour les consommateurs et 69 % des Millennials prennent une photo ou une vidéo de leurs plats avant de manger".

On ne se surprend ainsi plus à photographier puis à partager sur les réseaux sociaux le plat que l’on déguste chez soi ou au restaurant

"Le manque de temps, le besoin d’accéder à tout, tout de suite, a créé des consommateurs hyper connectés, pressés, mais soucieux de leur alimentation. Aujourd’hui les consommateurs veulentdes produits qui respectent à la fois leur santé, la planète et les producteurs. La Foodtech développe des applications et des plateformes, des objets connectés… pour répondre aux besoins du consommateur de demain", résument par ailleurs les auteurs de cette étude.

A Lyon, l’innovation du champ à l’assiette

A Lyon, l’école d’ingénieur agronomes, l’Isara, implantée aussi à Avignon, développe des formations innovantes autour des enjeux mondiaux qui se dessinent.

"Notre ambition est de définir de nouveaux systèmes, capables de produire en quantité suffisante des aliments sains, tout en préservant les ressources naturelles et en permettant au monde agricole de vivre décemment des fruits de son travail" résume Pascal Désamais, directeur général de l’Isara.

En coulisse, des enjeux majeurs se font jour, autour de l’agroécologie ou comment produire différemment et de s’alimenter de manière durable, de la transition écologie ou de la transition technologique. (...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?