AccueilActualitéSciencesAlice&Bob en quête de l'ordinateur idéal

Alice&Bob en quête de l'ordinateur idéal

La pépite lyonno-parisienne ambitionne de devenir le principal fournisseur de puissance de calcul quantique au moyen d'un ordinateur quantique universel sans erreur. Soutenue par les fonds Elaia et Breega, elle réalise sa première levée de fonds de 3 M€ afin d'accélérer la construction de son prototype, d'ici 5 ans.
Alice&Bob en quête de l'ordinateur idéal

ActualitéSciences Publié le ,

Entre 400 et 800 Md€ : c'est ce que pourrait représenter le marché de l'ordinateur quantique d'ici quinze ans. Et aucun secteur industriel n'est épargné par la révolution quantique. « L'ordinateur quantique accélère drastiquement la résolution de certains problèmes trop complexes voire inenvisageables, y compris pour les meilleurs supercalculateurs actuels, comme par exemple optimiser un réseau électrique ou concevoir un médicament », explique Théau Peronnin.

Ce jeune physicien de l'ENS Lyon a été lauréat, en mai 2019, de la première édition du Programme Jeunes Chercheurs de Pulsalys, incubateur et accélérateur d'innovations Deep Tech de Lyon & Saint-Etienne. Il a ainsi pu bénéficier d ‘un soutien financier et humain pour lancer son projet, poursuivre le développement de son produit, et créer, en février dernier, Alice&Bob, avec son collègue de l'ENS Paris, Raphaël Lescanne.

La start-up fédère une équipe d'ingénieurs quantiques et de physiciens pour repenser l'ordinateur depuis la brique élémentaire. Le souhait d'Alice&Bob est tout simplement d'atteindre le Graal : le qubit logique dans lequel toutes les erreurs sont corrigées. La suite consistera à assembler ces blocs de manière modulaire pour former les premiers processeurs. Et la concurrence a pour noms Google ou IBM, tout simplement…

Pour faire de ses ambitions une réalité, Alice&Bob développe conjointement avec INRIA, l'ENS-PSL et les Mines ParisTech (regroupés au sein de l'équipe Quantic), ainsi que l'ENS de Lyon, le CNRS et le CEA, un bit quantique supraconducteur microonde novateur : le qubit de chat de Schrödinger. Grâce à cette technologie unique, Alice&Bob répond au problème de la correction des erreurs quantiques et prévoit de proposer sa première machine universelle d'ici seulement 5 ans.

Une ambition soutenue par Elaia et Breega avec lesquels Alice&Bob a conclu sa première levée de fonds de 3 M€ afin d'accélérer la construction de son prototype.Ces fonds d'investissement font donc leur entrée au capital de la start-up, aux côtés des cofondateurs, du CNRS et d' « une poignée de business angels ».

Ordinateur quantique (ENS Paris)​

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?