AccueilHomme ou femme de la semaineAlain Coulas : « La musique d'attente est devenue un outil de communication »

Alain Coulas : « La musique d'attente est devenue un outil de communication »

Lauréat Auvergne-Rhône-Alpes 2018 et finaliste aux Victoires des Autodidactes, qui se sont déroulées cette semaine à l'Assemblée Nationale, Alain Coulas a créé ATS Studios en 1985 et est passé maître dans la communication sonore.
Alain Coulas : « La musique d'attente est devenue un outil de communication »

EconomieHomme ou femme de la semaine Publié le ,

Musicien de formation et entrepreneur dans l'âme, il se lance dans le secteur de l'attente musicale à une période où « les Quatre saisons de Vivaldi étaient la norme sur la plupart des standards téléphoniques. Nous sommes arrivés avec une offre différenciante pour promouvoir le téléphone, média trop souvent négligé, comme un véritable vecteur de communication » explique Alain Coulas qui ajoute : « Nous sommes passés d'une ère de communication visuelle à une ère de communication sonore. Les marques et les entreprises plus globalement, sont à la recherche de sens et d'un certain bien-être dans la diffusion de leurs messages. En cela, le son offre des possibilités illimitées ».

En 2018, la PME a enregistré un chiffre d'affaires de 7,3 M€ et ambitionne une croissance de 10 à 12 % en 2019. 92,2 % de son CA est dédié à l'attente téléphonique contre 7,8 % pour les créations sonores). A son catalogue, plusieurs millions de sons, des centaines de voix off et des collaborations de prestige auprès de Michel Legrand ou André Manoukian.

Animation graphique, playlist, voice mailing, power point, podcast… L'activité d'ATS Studios s'est diversifiée grâce à l'émergence de l'outil numérique qui a boosté son activité auprès de ses 400 000 clients (Pme, grands groupes, collectivités …). Ajoutant une pointe d'internationalisation dans sa stratégie, la société lyonnaise a ainsi ouvert un bureau en Suisse, côté francophone, il y a quatre ans et compte cette année explore la partie alémanique. Implanté également à Namur, via une structure commerciale, ATS Studio explore aujourd'hui la Belgique flamande. « Deux pays proches mais tellement différents de nous dans la culture des affaires » avoue Alain Coulas toujours en quête de développement et de nouveaux challenges, comme le design sonore.

Ce dernier a ainsi créé bande-son dédiée à Notre-Dame de Paris. Objectif : recueillir des dons auprès de 10 000 entreprises qui participeraient ainsi à la reconstruction de l'édifice religieux. Il travaille également sur la musique du vin avec l'ambition de créer des identités sonores de vignobles.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?