Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

AIR, la littérature dans tous ses états

le - - Livres

AIR, la littérature dans tous ses états
DR - Les Assises Internationales du Roman, co produites par Les Subsistances (notre photo)

Alors que le courage, notamment en politique, est devenue une qualité, sinon disparue, du moins de plus en plus rare, les nouvelles Assises internationales du roman, familièrement baptisées AIR, en ont fait leur thématique principale.

Manifestation initiée par la Villa Gillet en 2007, Les Assises du Roman sont un rendez-vous incontournable de la vie littéraire et intellectuelle lyonnaise. Plus de 50 auteurs et autrices s'y côtoient encore cette année, brassant nationalités et genres, sujets et formes.

Autour de tables-rondes, débats et autres lectures, les auditeurs et auditrices vont pouvoir faire travailler leurs méninges autour de sujets aussi profonds que la dissidence, qui ouvrira les débats, justement, le corps féminin, l'exil, la violence sociale et politique...

Et moult autre chose encore. Ainsi pourra-t-on croiser des auteurs plutôt accoutumés des lieux tels Philippe Forest, Maylis de Keranga, Camille Laurens, et d'autres venus de très loin comme Liao Yiwu, Santiago Gamboa, Rodrigo Fresán, Daniel Galera, ou un peu moins.

C'est le cas de Alaa El Aswany, Jón Kalman Stefánsson, la militante féministe Reihane Taravati etc.

Organisées conjointement par la Villa Gillet et le Le Monde, en partenariat avec France Culture et en co-réalisation avec les Subsistances, les Assises ne sont pas seulement l'occasion de débats et discussions, mais également le lieu de rencontres entre les écrivains, les écrivaines et leurs lectrices et leurs lecteurs (moins nombreux selon les statistiques), l'endroit de lectures et de performances autour des récits d'exil et des images.

Et des mères aussi, en compagnie de l'artiste Christophe Boltanski, du journaliste Éric Fottorino qui évoquent leur mère tout comme les écrivaines Geneviève Brisac et Maria Pourchet à l'aide d'une photo, un objet, trois mots le 26 mai.

Sans oublier la Fabrique des Libraires, une grande librairie conçue par les libraires d'Ouvrir l'Oeil, Archipel et Le Bal des ardents, qui met à disposition son savoir et ses compétences.

20 au 26 mai, www.villagillet.net

Sauver des livres

En écho à l'exposition L'Odyssée des livres sauvés qui se tient actuellement au Musée de l'Imprimerie et de la communication graphique, la journaliste Delphine Minoui et l'archevêque de Mossoul Michaeel Najeeb vont parler des livres sauvés des guerres, de la censure, des catastrophes naturelles, etc.

Et des gens qui ont risqué leur vie pour les mettre en sécurité. La première a écrit un ouvrage sur les jeunes révolutionnaires syriens qui ont déterré des milliers d'ouvrages enfouis sous les ruines de Daraya pour les stocker dans une bibliothèque clandestine et le second qui a oeuvré avec les villageois à soustraire des centaines de manuscrits anciens aux mains des djihadistes. Au Musée Gadagne le 26 mai.




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer