AccueilEnchèresAinay à Divonne

Ainay à Divonne

Ainay à Divonne
DR - Commode mazarine en marqueterie Boulle estimée 140 000/150 000 EUR

CultureEnchères Publié le ,

Escapade dans l'Ain pour cette dernière grande vente avant la trêve estivale. Escapade certes empreinte d'un goût de vacances dans cette ville d'eau mais catalogue des plus sérieux, au cœur duquel on retient quelques pépites au fil des pages. Gros plan pour débuter sur cette superbe commode mazarine en marqueterie Boulle inspirée d'un décor à la Bérain en écailles de tortue teintées rouge, laiton gravé et nacres. D'époque Louis XIV, cette exceptionnelle commode en façade arbalète ornée de bronzes ciselés est attendue entre 140 000 et 150 000 €. Plus loin au catalogue, on retient également une grande table à gibier en bois sculpté doré de rinceaux, quadrillages, coquilles et feuillages. Travail d'Ile-de-France datant de la première moitié du XVIIIe siècle, ce meuble d'une grande élégance est estimé 25 000/30 000 €. Que dire enfin de ce magnifique secrétaire droit d'époque Louis XVI estampillé « J.P. Letellier » en placage de bois de rose, amarante et sycomore teintés, sinon que son estimation située entre 50 000 et 60 000 € devrait attirer plus d'un amateur.
Pas question pourtant de se limiter au seul mobilier car l’attention est vite retenue par diverses curiosités comme cette paire de lions sculptés en ronde bosse en pierre de Vincenza. Datant du XIXe siècle, ce travail italien est estimé entre 18 000 et 20 000 € tandis que « L'Afrique », une superbe pendule en bronze ciselé, doré et patiné à l'antique à sujet de jeune africaine assise sur le cadran, devrait sans problème atteindre son estimation établie entre 30 000 et 40 000 €.
Peinture enfin avec un choix là aussi très varié mais parmi lequel on retient sans conteste une « Scène de nuit à Paris », huile sur panneau d'Hermengildo Anglada Camarasa (1871-1949) signée en bas à droite, pour laquelle il faudra engager 60 000 à 80 000 €.
Maître Cécile Conan-Fillatre - Hôtel d'Ainay / Domaine de Divonne – Divonne-les-Bains (01220) – Jeudi 21 juillet à 18 h 30 – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Philippe Jayet

Adjugés !

L'art animalier ou plus exactement les représentations animalières traversent toutes les époques, toutes les modes avec la même attirance de la part des collectionneurs. La preuve, une nouvelle fois, ces 22 et 27 juin à Lyon Brotteaux sous le marteau de Maître Claude Aguttes. Le 22, lors d'une vente consacrée au bijou, on notait ainsi la très belle adjudication à 51 600 € (frais inclus) pour un rare pendentif figurant un papillon en or jaune 18k serti de diamants sur fond émaillé. Présenté dans un écrin en forme, ce travail de la Maison Vever, l'une des plus importantes maisons de joaillerie parisienne au tout début du XXe siècle, était estimé avant la vente entre 12 000 et 15 000 €. Quasi même écart, cette fois le 27, lors d'une vente de livres anciens, pour un très rare ouvrage, à savoir « L'Histoire des Oiseaux » par François-Nicolas Martinet, en Edition Originale datée 1787-1796. Composée de huit volumes et ornée de 463 planches coloriées, cette mythique édition dépassait largement son estimation annoncée entre 6 000 et 10 000 € pour finalement trouver preneur à 45 300 € (frais inclus).
Dans la même vente, mais hors du domaine animalier, un rarissime ouvrage relatif au vin, le « Vinetum » de Charles Estienne daté de 1537, était disputé jusqu'à 6 800 € (frais inclus) tandis que « Le Village inspiré », de Jean Vertex, illustré de gouaches de Maurice Utrillo, était adjugé à un bibliophile pour la somme de 7 400 € (frais inclus).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?