AccueilLa Start-up qui change votre quotidienAidodys : la lecture adaptée au handicap

Aidodys : la lecture adaptée au handicap

La plateforme web Aidodys est capable de modifier tous supports pour s'adapter aux besoins spécifiques de lecture des personnes atteintes de troubles DYS, d'apprentissages ou de déficiences visuelles.
Aidodys : la lecture adaptée au handicap
Photo D.R. - Corinne et Thibault Lebocq, co-fondateurs d'Aidodys

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

En France, 7 à 8 % de la population serait atteinte de troubles DYS (dyslexie, dysphasie, dyspraxie…). Entrainant des difficultés de lecture et d'apprentissages, ils ont des répercussions sur la vie scolaire voire sociale et professionnelle des personnes touchées. Un handicap qui peut se réduire en modifiant le visuel des textes présentés (police, espace des lettres, repérage des sons complexes par couleur, etc.).

Lancée en janvier 2014, la plateforme web Aidodys fait, en quelques clics, ce travail de conversion. Après s'être abonné (moins de 10 € par mois) et avoir renseigné son profil de lecture, l'utilisateur - mais aussi parents, enseignants et professionnels de santé - télécharge son texte selon plusieurs formats disponibles puis le transforme selon ses propres besoins (80 adaptations possibles). " L'idée est venue de ma mère, assistante de vie scolaire, qui, comme beaucoup d'enseignants et d'orthophonistes, adaptait elle-même chaque texte pour ses élèves. Elle s'occupe désormais des sciences cognitives tandis que j'assure le développement général ", souligne Thibault Lebocq, co-fondateur d'Aidodys.

Pour l'heure, la plateforme revendique 8 000 inscrits avec pour objectif d'atteindre les 50 000 utilisateurs en septembre 2017. Pour ce faire, Aidodys mise sur une interface plus ergonomique, facilement accessible aux plus jeunes, mieux adaptée à la multiconnexion et au poste de travail pour les salariés atteint de handicap. Elle espère, d'ici la fin de l'année, sortir une version anglophone de son interface pour toucher un marché plus large.

Pour financer ce développement, la start-up lance une première levée de fonds (1,5 à 2 M€) dès septembre 2016.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?