AccueilIndustrieAguettant part à la conquête du monde

Aguettant part à la conquête du monde

A partir de son nouveau site de Gerland, où sont réunis une unité de production et un service R&D étoffé, le laboratoire lyonnais Aguettant entend renforcer ses positions à l'international et prendre pied aux Etats-Unis.
Aguettant part à la conquête du monde
© : DR

EconomieIndustrie Publié le ,

Inaugurée officiellement jeudi 12 mai, à proximité immédiate du site historique de Gerland, la nouvelle unité industrielle du laboratoire Aguettant est un maillon essentiel de la stratégie mise en place par Eric Rougemond. En plein accord avec Sébastien Aguettant, président du conseil de surveillance du groupe familial lyonnais, le président du directoire du groupe souhaite accélérer le développement de l’entreprise à l’international.


« Et pour y parvenir, nous avions besoin d’un outil comme celui-ci, explique-t-il. Il s’agit d’un virage stratégique dans la vie de l’entreprise, dont le chiffre d’affaires (106 M€ en 2015) est aujourd’hui réalisé à près de 75 % en France. Demain, nous souhaitons parvenir à un équilibre parfait entre l’Hexagone et l’international. » Un développement qui passera notamment par les Etats-Unis, où Aguettant est pour le moment présent au travers d’un accord avec Baxter. Le projet « go to America » devrait permettre au laboratoire lyonnais de prendre pied en direct de l’autre côté de l’Atlantique, voire y installer à terme une unité de production.

« Nous n’en sommes pas encore là », tempère Antoine Beroud, le directeur de l’usine. Trois ans après les premiers coups de pioche, le nouvel ensemble immobilier, qui totalise plus de 8 500 m2 couverts, pour un investissement total de 40 M€, monte en puissance. « Nous sommes spécialisés dans les médicaments essentiels injectables et nous venons de transférer la dernière ligne de production », confirme Antoine Beroud. Au nombre de quatre, celles-ci alimentent les trois familles de produits du laboratoire Aguettant : ampoules bouteilles verres, flacons plastiques et seringues plastiques.


« L’originalité et la force du projet résident dans notre choix de réunir la R&D et la production sur un seul site, détaille Sébastien Aguettant. Car si nous externalisons la production, nous sommes convaincus que nous asséchons la R&D. Or, nous sommes très attachés à nos origines lyonnaises et nous souhaitons poursuivre notre développement ici, au cœur du bio-district de Gerland. » Un discours parfaitement entendu par Gérard Collomb, qui promet de renforcer encore le maillage scientifique lyonnais dans l'avenir.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?