Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Agriculture : le défi des élections européennes

le - - Dossiers

Agriculture : le défi des élections  européennes

C'est un peu la grande oubliée de la campagne des élections européennes qui se dérouleront les 25 et 26 mai. L'agriculture, pourtant premier budget de l'Union Européenne, incarnée par la fameuse PAC (Politique agricole commune) représente un enjeu majeur, précisément en France avec près de 350 000 agriculteurs qui se partagent 9 Md€ d'aides européennes par an. Dans les territoires, ces enveloppes devenues indispensables à la survie des exploitations sont majoritairement gérées et distribuées par les Régions. En Auvergne-Rhône-Alpes, la baisse annoncée par l'UE de 10 % du budget de la PAC sur la période 2021-2027, incite l'exécutif régional à s'organiser pour tenter de peser dans ces renégociations budgétaires dans un contexte de renouvellement prochain des instances européennes.

Emmanuel Ferrand : « Les aides régionales seront impactées »

Emmanuel Ferrand, délégué aux Fonds européens agricoles de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et maire de Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) s'est récemment rendu à Bruxelles pour échanger et témoigner de la réalité régionale dans la perspective du nouveau modèle de la politique agricole commune après 2020. Selon lui, la question agricole n'est pas assez connue et reconnue, tant auprès des citoyens que de la classe politique.

De quoi parle-t-on à propos des fonds européens agricoles ?

Dans un souci de proximité, l'Union européenne a délégué la gestion des fonds européens aux Etats membres et/ou aux collectivités territoriales. En ce sens, les conseils régionaux sont devenues de véritables autorités de gestion.

Sur le volet agricole, le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) soutient les zones rurales et forestières dans un objectif de compétitivité des exploitations et des activités, de qualité des produits alimentaire, d'équilibre de l'espace rural, de respect de l'environnement et d'amélioration de la qualité de vie.

Dans le cadre de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes nous avons dû effectuer un rattrapage pour équilibrer les deux territoires en matière de dotation, l'Auvergne (1,2 Md€) étant plus rurale que Rhône-Alpes (1,06 Md€).

Que vous inspire la baisse de 10 % prévue par l'UE sur le budget global de la PAC après 2020 ?

La baisse sera significative pour la France qui possède le budget PAC le plus important avec 9,1 Md€ de crédits européens par an sur la période 2014/2020. Si les aides directes de l'Etat vont rester à niveau, c'est bien les aides régionales qui seront impactées.

Comment sont distribuées ces aides ?

Deux critères principaux conditionnent le montant des aides : le nombre de têtes (pour l'élevage) et la superficie des terres. Sont évaluées ensuite le niveau de modernisation et de résilience des exploitations pour affiner le montant de l'aide.

L'agriculture ne semble pas être au menu des élections européennes, vous confirmez ?

C'est un sujet de tous les jours qui n'intéresse malheureusement pas grand monde. Pourtant, si les citoyens européens parviennent à manger à leur faim et de manière saine c'est bien grâce aux instances européennes ! Je remarque que les urbains notamment, ne font plus la liaison entre le fait de manger et la production agricole. En cela, l'espace rural reste bien éloigné des considérations quotidiennes des gens. L'alimentation pâtit d'ailleurs de ce manque de reconnaissance puisqu'avec le carburant, elle reste l'une des dernières variable d'ajustement dans le budget ménages français impacté chaque mois par la multiplication des prélèvements automatiques [ndlr : factures diverses] contre lesquels finalement nous n'avons que peu de prise.

Vous craignez donc une faible mobilisation aux urnes ?

Le nombre de liste (ndlr : 34 au total) a déjà de quoi décourager les électeurs, d'autant plus qu'il s'agit d'une des élections les moins mobilisatrices. A noter que seulement 7 députés européens sur 79 sont actuellement issus du monde agricole.

Yannick Neuder : « Une Europe que l'on souhaite pragmatique »

Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l'enseignement supérieur, à la recherche, à l'innovation, Yannick Neuder a la charge également des fonds européens. Pour lui, la collectivité s'est mobilisée pour organiser de manière optimale le traitement des demandes et la distribution des enveloppes sur la période 2014-2021.

« Nous sommes profondément europhiles et souhaitons une Europe pragmatique ». C'est en ces mots que Yannick Neuder définit l'approche de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur la question européenne.

D'ailleurs, l'élu insiste sur le fait que l'exécutif régional a simplifié l'ensemble des démarches liées aux demandes de subventions : « La dématérialisation du dépôt des dossiers et notre mobilisation en interne pour une meilleure réactivité ont permis de simplifier les procédures de demande d'aides et de nous positionner en tant qu'autorité légitime de gestion des fonds européens. D'ailleurs, la baisse des contrôles opérés par Bruxelles conforte la confiance des instances supranationales en notre collectivité ».

Et ce dernier de préciser :
« Le futur programme cadre européen doit être capable de s'adapter aux besoins des acteurs académiques et économiques pour être plus simple d'accès ».

De plus, l'appartenance d'Auvergne-Rhône-Alpes aux « Quatre moteurs pour l'Europe » [ndlr : avec Le Bade-Wurtemberg, la Lombardie, la Catalogne] constitue une force supplémentaire dans le poids des régions au sein du Vieux Continent pour soutenir l'excellence dans les territoires : « Il serait dangereux pour la compétitivité internationale de l'Europe, notamment sur certains secteurs comme l'agriculture ou le numérique, de ne pas soutenir la recherche, l'innovation et les entreprises ».

Yannick Neuder exhorte en outre les porteurs de projets et plus globalement les structures éligibles à ces aides européennes à solliciter les services de la région et la Maison de l'Europe pour prétendre à des financements d'ici le 31 décembre 2020.

Carte d'Europe de la PAC

Fonds européens, de quoi parle-t-on ?

Trois fonds européens sont gérés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et viennent en soutien des projets portés par des structures publiques ou privées :

• Le FEADER : Fonds européen agricole pour le développement rural. Il soutient les zones rurales et forestières pour une agriculture plus compétitive, des produits alimentaires de qualité, un espace rural équilibré et respectueux de l'environnement, une économie diversifiée, et une meilleure qualité de vie. Montant : 2,26 Md€.

• Le FEDER : Fonds européen de développement régional. Il vise à soutenir l'innovation, diversifier et promouvoir les activités économiques, protéger l'environnement et prévenir les risques, favoriser l'accessibilité (TIC, modes doux de transport), et développer durablement le fleuve Rhône. Montant : 764 M€.

• Le FSE : Fonds social européen. Il rejoint les objectifs de la stratégie européenne pour l'emploi : augmentation du taux d'emploi (notamment des femmes et des seniors), anticipation des mutations économiques, accès à la formation, prévention du chômage de longue durée, renforcement de la cohésion sociale, et développement de la mobilité des personnes. Montant : 176 M€.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer