AccueilImmobilier-TP-BâtimentAerotech : une nouvelle identité pour relancer le programme Airparc Saint-Exupéry

Aerotech : une nouvelle identité pour relancer le programme Airparc Saint-Exupéry

Tout juste 10 ans après avoir été sélectionné pour développer un parc tertiaire aux portes de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry, le Groupe Duval entend donner un nouvel élan à ce projet, dont la commercialisation sous le nom d'Airparc n'a pas répondu à ses attentes.
Aerotech : une nouvelle identité pour relancer le programme Airparc Saint-Exupéry

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Exit Airparc, c'est désormais sous le nom d'Aérotech que le Groupe Duval veut assurer le décollage du parc tertiaire qu'il porte depuis 10 ans à l'entrée sud de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry. « Plus qu'un changement de nom, il s'agit d'une approche différente pour développer cette opération », affirme Martin Revel, Directeur régional Auvergne Rhône-Alpes de la promotion immobilière du Groupe Duval. Une nouvelle démarche, qui s'adressera prioritairement aux entreprises liées au secteur de l'aéronautique. « Nous ne fermerons cependant la porte à personne », précise-t-il.

Sur les 60 000 m2 de foncier disponibles, le Groupe Duval prévoit à terme la réalisation de 30 000 m2 de surfaces tertiaires et mixtes. Dans un premier temps, Aérotech devrait voir pousser deux bâtiments totalisant un peu plus de 3 000 m2. Les premiers permis de construire viennent d'être déposés et le démarrage des travaux est attendu pour le troisième trimestre 2019.

« Nous avons en effet deux programmes en cours de développement, confirme Martin Revel. Un premier bâtiment de 1 650 m2, divisible à partir de 150 m2, pour lequel nous attendrons une petite pré-commercialisation pour lancer les opérations. Le second, qui totalisera la même surface, devrait être dédié à une cible que nous avons déjà identifiée et avec laquelle les discussions sont bien avancées. Les travaux devraient donc débuter dans le courant de l'été. »

Par la suite, 7 000 m2 de nouveaux bâtiments à usage tertiaire et 12 000 m2 dédiés à des activités mixtes devraient venir compléter l'offre d'Aérotech sur des zones clairement identifiées. Pour cette partie du programme, le Groupe Duval espère séduire une clientèle de mono-utilisateurs. Des ambitions de développement qu'il partage avec la direction de l'aéroport, comme en témoigne le projet de mise en service d'une navette, qui devrait relier le parc Aérotech et les terminaux avec une fréquence de 15 minutes en heures de pointe.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?