AccueilEconomieServicesAéroport Saint-Exupéry : Volotea annonce trois nouvelles destinations au départ de Lyon

Aéroport Saint-Exupéry : Volotea annonce trois nouvelles destinations au départ de Lyon

La compagnie low-cost espagnole Volotea, créée en 2012 à Barcelone, annonce trois nouvelles destinations au départ de Lyon : Madrid, Florence, Bergame. Les deux villes italiennes étant des exclusivités Volotea au départ et vers Saint-Exupéry.
La compagnie espagnole low-cost exploite 32 lignes depuis Lyon et aura transporté un million de passagers à fin 2022.
© Volotea - La compagnie espagnole low-cost exploite 32 lignes depuis Lyon et aura transporté un million de passagers à fin 2022.

EconomieServices Publié le ,

Volotea renforce sa présence depuis et vers l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. La compagnie aérienne low-cost vient d'annoncer l'ouverture de trois nouvelle destinations : Madrid, Florence et Bergame. Ces vols, dès 29€, lui permettent de poursuivre sa stratégie de liaison entre les grandes capitales régionales européennes.

"Nous concentrons notre modèle économique sur les destinations internationales directes sans passer par des hubs, en reliant notamment les capitales régionales européennes. Aujourd'hui, 75% de la population européenne vit dans des villes de moins de deux millions d'habitants, et seulement 25% du trafic est proposé depuis ou vers ces ensembles urbains", constate Céline Lacroix, responsable du développement international de Volotea.

La compagnie aérienne Volotea ouvre une ligne entre Lyon et Bruxelles-Charleroi

Les vols pour Madrid ouvriront à partir du 7 avril, tous les lundis et vendredis ; les vols pour Bergame à partir du 6 avril, tous les jeudis et dimanches ; les vols pour Florence à partir du 8 avril, tous les mardis et samedis.

Volotea consolide son implantation à Lyon

Si l'aéroport de Nantes héberge aujourd'hui sa plus forte présence en France, la compagnie Volotea développe sa base de Lyon, créée en 2021.

"Nous sommes ravis de travailler de plus en plus avec Volotea, souligne Pierre Grosmaire, directeur marketing et commercial de Lyon Aéroport pour le groupe Vinci Airports qui gère l’aéroport lyonnais. C’est une croissance fulgurante. Volotea va atteindre le million de passagers transportés cet hiver. Elle est la deuxième compagnie en termes de réseau (derrière Easyjet et devant Transavia, Ndlr) et la quatrième en trafic."

Volotea propose 32 lignes depuis Lyon et dispose en 2022 d’un avion A319 (156 places) actuellement basé à l’aéroport Saint-Exupéry. Ce premier avion sera remplacé dès 2023 par un nouveau A320 (180 places) et un deuxième avion Airbus de même modèle. La compagnie dispose au total de 41 avions dont 26 en France, 19 bases dont 8 en France.

Actuellement une quarantaine de salariés travaillent pour Volotea à Lyon. Une trentaine sont en cours d’embauche pour ces projets de développement et notamment affectées à ce deuxième avion : "Avoir des avions basés à Lyon permet de proposer une meilleure desserte avec des allers-retours journaliers possibles ou en week-end (départ matin-retour soirée, Ndlr)", note Céline Lacroix.

Une compagnie aérienne au modèle durable ?

Si la compagnie grandit, elle met fortement en avant sa lutte pour un développement… durable. Elle ne pratique pas de vols dont les destinations sont atteignables en moins de quatre heures et propose des vols qui seraient inatteignables en train.

"Nous avons une forte desserte vers les îles (65% des routes, Ndlr), Sardaigne, Sicile, Corse (1 millions de sièges proposé, Ndlr). Nous avons aussi une offre et une forte demande vers l’Algérie, où nous proposons 280 000 sièges à l’année (Lyon-Sétif, Ndlr)".

La compagnie low cost Volotea va lancer une nouvelle ligne entre Lyon et les Baléares

Ses actions portent aussi sur le renouvellement des appareils par les derniers modèles, plus sobres, par des mesures de recherche d’économie de poids.

"On chasse la moindre source de poids inutile dans les avions […] Les avions ne circulent jamais à moitié vides, le taux de remplissage est de 90% en moyenne… 94% à Lyon."

La compagnie utilise de plus en plus de carburant vert (SAF), notamment sur le shuttle Airbus Toulouse-Hambourg (à 34%) qu’elle effectue par contrat pour cinq ans avec la compagnie européenne d’avionneurs : "Cependant son coût est encore trois à quatre fois cher que le kérosène", souligne Céline Lacroix.

Le carburant représente aujourd’hui entre 30 et 40% des coûts d’exploitation pour la compagnie, qui a dû augmenter de 10% ses tarifs : "Il est possible que nous soyons contraints d’augmenter le prix du billet de 3 à 5 euros en 2023, ajoute Céline Lacroix. Et cela ne couvrira pas complétement les augmentations que nous subissons."

A Lyon, +229% de passagers sur l'été 2022 par rapport à 2019

La compagnie espagnole met l’accent sur la France, qui est son premier marché, et sa base la plus forte, avec 700 salariés sur 1700 au total.

La clientèle business ne représente que 8% des passagers, le tourisme restant la très grande majorité des usagers. Volotea a transporté 178 000 passagers depuis ou vers Lyon entre juin et août 2022, soit +229% par rapport à 2019.

30 millions d’euros pour la rénovation du Terminal 2 de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry

La compagnie, fondée en 2012 par son président-directeur-général actuel Carlos Muñoz, ne dévoile pas ses perspectives de croissance précisément chiffrées pour 2023, on peut avancer qu'elles seront soutenues, si elles sont au niveau de 2022, où la compagnie doit atteindre le chiffre de 550 millions d’euros (+20% rapport à 2019).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?