AccueilActualitéGrand témoinAdrien Figula Letort, AFL Diversity : "Une entreprise plus diverse est une entreprise plus performante"

Adrien Figula Letort, AFL Diversity : "Une entreprise plus diverse est une entreprise plus performante"

Ils sont chercheurs, économistes, grandes figures du monde politique ou judiciaire régionales. Ils sont eux aussi, et à leur façon, moteur de l’économie et influent sur la vie des entreprises. Ils sont nos invités pour l’été. Cette semaine, rencontre avec Adrien Figula Letort, fondateur et dirigeant d’AFL Diversity. La société lyonnaise, spécialisée sur les sujets de diversité et d’inclusion, développe des programmes à impact à destination des entreprises pour les transformer positivement et durablement à travers ces deux enjeux socio-économiques forts.
Adrien Figula Letort promeut l’inclusion et la diversité dans les entreprises pour les rendre plus performantes et innovantes.
© AFL Diversity - Adrien Figula Letort promeut l’inclusion et la diversité dans les entreprises pour les rendre plus performantes et innovantes.

ActualitéGrand témoin Publié le ,

Quel a été le déclic pour fonder AFL Diversity ?

J’ai 20 ans d’expérience dans les grands groupes, en l’occurrence NRJ et JC Decaux, ce dernier au sein duquel j’ai intégré le comité de direction deux ans après mon arrivée. Celui-ci était entièrement composé d’hommes, hétérosexuels, blancs, issus de grandes écoles et de beaux quartiers. C’est à partir de ce moment-là que j’ai été interpellé par les enjeux de diversité en entreprise.

Mon histoire personnelle compte aussi beaucoup puisque je suis homosexuel, marié et que je suis papa d’une petite fille. J’ai toujours été « visible » en entreprise et je me suis rendu compte que ce n’était pas si facile que cela de l’être. Si ça l’était pour moi en tant que membre d’un comité de direction, ça l’était encore moins pour les autres employés. Et au même titre d’ailleurs que peuvent l’être toutes les autres discriminations liées aux origines ou à la religion par exemple.

C’est à partir de ce constat que je me suis senti responsable en tant que dirigeant, de donner de la visibilité à qui j’étais tout simplement. Ce que font d’ailleurs tous les salariés en entreprise : parler de son week-end, de sa vie de famille…

Avez-vous ressenti justement de la discrimination à votre égard ?

A aucun moment. J’ai eu justement cette chance d’être dans une entreprise qui, même si elle n’évoquait pas ces sujets liés à la diversité, n’était pas discriminante. Pour autant, une entreprise est réellement inclusive lorsqu’elle aborde ces sujets. Mais forcément, mon positionnement dans l’entreprise, mon caractère et mon leadership ont été des facilitateurs.

J’ai donc eu le déclic de monter il y a 7-8 ans, un projet entrepreneurial pour aider les entreprises à être plus inclusives. Je me suis d’abord engagé dans la fondation Le Refuge qui vient en aide aux jeunes LGBT en situation de rupture familiale et que j’ai connue grâce à JC Decaux qui avait offert alors une campagne d’affichage à cette fondation.

Et puis progressivement, j’ai parlé de diversité à mes clients à qui je vendais de la publicité, pour m’apercevoir que ce sujet concernait beaucoup d’entreprises. Je suis ensuite devenu mécène de grands groupes comme Axa, l’Oréal ou Levi’s qui ont adhéré à la fondation Le Refuge.

Au fur et à mesure, l’idée a donc germé de pouvoir accompagner les entreprises sur tous les sujets de la diversité : handicap, égalité homme-femme, les personnes LGBT, l’insertion professionnelle ou encore les seniors. J’ai formalisé ce projet en 2020 pour créer en 2021 AFL Diversity.

Etait-ce le moment propice de vous lancer dans l’entrepreneuriat en pleine période Covid ?

J’étais time to market, car effectivement le Covid, a accéléré les transformations en entreprise, y compris les sujets d’engagement des collaborateurs. Cette période a vu disparaître les liens sociaux en entreprise. Enchaîner des visio-conférences toute la journée ne laisse plus de place à de réels moments d’échanges ou de partages. Retrouver un collègue à la machine à café, en bas du bureau ou sur le chemin du travail n’a subitement plus existé. Les collaborateurs se sont ainsi retrouvés isolés, avec la disparition de ces moments informels.

Et puis j’ai beaucoup échangé sur ces sujets là avec les entreprises pendant cette période, car elles avaient un peu plus de temps. J’ai d’ailleurs donné la parole à 10 dirigeants de grands groupes à travers la publication de podcast pour qu’ils puissent s’exprimer sur l’appréhension de ces sujets d’inclusion et de diversité dans leurs organisations.

Programmes à impact

Quel est le modèle économique d’AFL ?

J’ai été convaincu assez vite de la manière dont j’allais faire fonctionner AFL Diversity. Le modèle a été de créer un écosystème de la diversité autour de moi car je ne suis pas expert dans toutes les diversités. Je me suis donc entouré de spécialistes pour traiter en profondeur ces sujets de la diversité et répondre de manière précise aux problématiques des entreprises selon leur degré de maturité sur le sujet. Je n’avais pas dans l’idée par ailleurs, de faire uniquement des ateliers de formation mais aussi de comprendre les besoins des clients, où est ce qu’ils ont envie d’aller. Ce parcours passe donc par un programme qui comprend de la sensibilisation, de la formation, la création d’un module de e-learning, la mise en place de conférence, le coaching de dirigeants, la venue de personnalités inspirantes. Notre valeur ajoutée est donc de comprendre nos clients pour leur créer des programmes sur-mesure. A partir de là, on active notre écosystème pour faire intervenir nos experts.

Les entreprises sont-elles sensibles à votre démarche ? Comment faire pour convaincre les dirigeants les plus réfractaires à la diversité ?

Je n’ai pas prévu de perdre mon temps avec ce type de dirigeants qui de toute manière ne seront jamais convaincu. J’ai pu rencontrer récemment le patron d’une grande entreprise lyonnaise internationalisée, dont je tairais le nom ; et qui me disais qu’il n’avait aucun problème d’inclusion et de diversité. Je lui ai demandé ce qu’il avait donc mis en place et il m’a répondu : « rien, mais nous sommes par nature inclusifs »… Notre mission est d’avoir de l’impact avec ceux qui ont envie de changer le monde. Les patrons doivent être convaincus à la base, s’ils souhaitent transformer positivement et durablement leur entreprise. C’est le même sujet sur les enjeux environnementaux : soit ils ont compris qu’ils devaient y aller et on peut les aider, soit ils ne veulent pas, dans ce cas nous ne perdons pas notre énergie à les convaincre. Aujourd’hui, il faut passer à l’acte et les bonnes intentions ne suffisent plus. Globalement les chefs d’entreprise ont compris les enjeux.

Pour recruter les jeunes talents, il faut que les entreprises aient des choses à raconter sur ce sujet de la diversité. Cette nouvelle génération est la première à demander quels sont les engagements sociétaux des entreprises lors d’entretiens d’embauche. Selon une récente étude de McKynsey, ce type d’engagement est plus important que le salaire. L’engagement des collaborateurs est aussi un élément primordial pour donner un sens à leur travail. Tous nos programmes intègrent les salariés, via des méthodes de design thinking.

Il ne faut pas non plus avoir peur d’aborder le sujet de la performance et du business. C’est prouvé aujourd’hui, une entreprise plus diverse est une entreprise plus performante, plus innovante et qui va garder ses talents.

Lorsqu’on on des clients qui sont engagés sur ces sujets-là, être soi-même dans l’action et visible en matière de diversité sera un avantage business. Ça lui donnera forcément plus envie de travailler avec vous qu’avec un autre parce que vous partagez ces mêmes valeurs. On remarque d’ailleurs que de plus en plus d’appels d’offre intègrent ces notions de diversité et d’inclusion. Les entreprises ont identifié qu’il s’agissait d’enjeux stratégiques mais elles ne sont pas encore organisées pour répondre à ces besoins. Nous travaillons par exemple localement avec Cegid et Becton & Dickinson qui ont compris ces enjeux.

En coulisses

Adrien Figula Letort a créé début 2022 le grand prix Diversité et Inclusion, qui récompense les projets d’entreprise sur toutes les diversités. Toutes entreprises peuvent candidater gratuitement (jusqu’au 30 septembre) via le site www.grandprixdiversiteinclusion.fr.

Ses dates clés

2022

Créateur du Grand prix Diversité et Inclusion

2021

Fonde AFL Diversity

2018

Directeur Commercial Digital, JC Decaux

2003

Responsable des opération évènementiel NRJ Group

Entre nous

Son style de management

Collaboratif, j’aime partager, me nourrir l’avis des autres avant de prendre mes décisions

Ses inspirations

Les femmes, en particulier celles qui se sont battues pour faire valoir leur droit. Le sexisme envers les femmes m’insupporte plus que tout.

Son rituel du matin

J’écoute la radio

Son lieu ressourçant

Ma maison de campagne en Bourgogne, un endroit apaisant

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?