AccueilCultureEnchèresEnchères : Adjugés chez Bremens & Belleville

Enchères : Adjugés chez Bremens & Belleville

Enchères : Adjugés chez Bremens & Belleville
DR

CultureEnchères Publié le ,

On était plutôt habitué jusqu'alors à des vacances quasi « scolaires » du côté des salles des ventes, la clientèle en salle et même en ligne préférant logiquement les joies des vacances au bord de la mer, à la campagne ou à l'étranger les mois de juillet et d'août.

La crise du Covid 19 a considérablement changé la donne en familiarisant d'une part de façon accélérée les achats en ligne mais aussi en modifiant en profondeur nos habitudes de déplacement.

Bilan : des ventes qui ont poussé les limites classiques du calendrier et la pleine forme d'un marché de l'art lyonnais version enchères qui surfe sur cet élan post-confinement.

Ce 21 était proposée par Maîtres Bremens & Belleville une vente dite MOA ( mobilier et objets d'art) avec un catalogue riche en découvertes pour tous les amateurs de belles pièces.

Pour ce qui est de la peinture, on retient par exemple ce Grand nu aux yeux clos , une belle huile sur toile de Toon Kelder (1894-1976) signée en bas à gauche.

De dimensions 96 x 65 cm, ce tableau estimé initialement entre 600 et 800 € trouvait preneur à 2 631 € (frais compris). Autre intéressante signature, celle d'Albert Ernest Carrier-Belleuse (1824-1887) cette fois sur une céramique richement émaillée et signée en creux sur la base. Intitulée Maternité à la chèvre et à la corne d'abondance, cette sculpture de la deuxième moitié du XIXe siècle estimée entre 800 et 1 000 € voyait les enchères s'envoler jusqu'à 6 500 € (frais compris).

D'Auguste Jean (1830-1890) enfin, on retient également un large vase ovale bombé en verre bleu transparent et décor polychrome japonisant de fleurs, éventails et panneaux émaillés à chaud adjugé 2 250 € (frais compris) pour une estimation initiale annoncée entre 80 et 120 €.

En matière d'objets d'art, l'attention était retenue dans un premier temps par un ours polaire assis en céramique à couverte émaillée crispée blanc-bleu. Provenant de la Manufacture de Sèvres MNF France (1929-1936), cet ours bien signé du cachet en dessous et d'une longueur de 33 cm trouvait acquéreur pour 1 625 € (frais compris) à partir d'une estimation annoncée entre 100 et 200 €.

Une belle enchère pour conclure le survol de cette vente avec l'adjudication à 28 750 € (frais compris) pour un Bouddha en bronze chinois datant du XVIIe siècle. En position assise sur un socle orné de feuilles de lotus, les bordures du drapé gravées de feuillages et la chevelure finement traitée, ce Bouddha haut de 38 cm était attendu avant la vente entre 2 000 et 3 000 €.

Une fois de plus l'art ancien de Chine bousculait toutes les estimations poussé notamment par les amateurs et collectionneurs chinois mais là, ce n'est plus vraiment une surprise.

"Nu aux yeux clos", huile sur toile de Toon Kelder adjugée 2 631 € (frais compris)

"Maternité à la chèvre ", céramique d'Albert-Ernest Carrier-Belleuse adjugée 6 500 € (frais compris)

"Ours polaire en céramique de Sévtres adjugé 1 625 € (frais compris)

Vase en verre bleu et décor japonisant par Auguste Jean adjugé 2 250 EUR (frais compris)

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?