AccueilServicesAdetel ouvre son capital à un industriel indien

Adetel ouvre son capital à un industriel indien

Le Lyonnais Adetel vient de finaliser l'entrée de l'Indien Centum à hauteur de 51 % dans son capital. L'occasion, pour cette ETI, spécialisée dans conception et la fabrication de produits électroniques, de prendre un nouvel élan à l'international.
Adetel ouvre son capital à un industriel indien
Photo DR - Xavier Benoit, Directeur général d'Adetel

EconomieServices Publié le ,

Après une collaboration initiée depuis quelques années dans le domaine de l’imagerie médicale, l’ETI lyonnaise Adetel et l’Indien Centum ont finalement décidé de faire cause commune. En quête de fonds propres pour accélérer son développement, l’entreprise basée à Ecully, vient d’ouvrir son capital à son partenaire à hauteur de 51 %. Un accord que François Sebes, Pdg d’Adetel, et Xavier Benoit, directeur général, qualifient de gagnant / gagnant.


« Pour eux, c’est une opportunité de développement en Europe. De notre côté, nous trouvons les fonds propres qui nous manquaient pour assurer notre développement », explique le second. Adetel devrait notamment profiter de cette opération pour conforter ses positions sur les marchés internationaux de la sécurité / défense. « Centum est très fort dans ce domaine, où nous avons de belles marges de progression. Actuellement, cette activité représente seulement 5 à 10 % de notre chiffre d’affaires et uniquement sur le marché français. Nous allons développer notre offre en nous appuyant sur eux », poursuit Xavier Benoit.


L’international devrait être au centre du projet d’entreprise d’Adetel. Adetel a déjà bien engagé son développement en Amérique du Nord, avec des implantations à Seattle et Montréal, où elle emploie une centaine de personnes, mais elle dispose encore de belles réserves de croissance. Cet apport de fonds propres lui permettra de renforcer ses positions sur ce terrain de jeux, également une cible prioritaire pour Centum.


Le nouvel ensemble, qui pourra se positionner comme acteur complet auprès des grands industriels dans l’accompagnement de leurs projets internationaux, pèse près de 190 M€ de chiffre d’affaires et emploie quelque 2 000 personnes. « Nous perdons un peu d’autonomie, puisque nous devrons expliquer nos choix afin qu’ils soient partagés par notre nouvel actionnaire, reconnaît Xavier Benoit. Mais nous avons une vision commune de l’avenir et le management ne changera pas. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?