AccueilIndustrieADDEV se renforce dans l'aéronautique

ADDEV se renforce dans l'aéronautique

Avec la reprise de la société américaine VMS Aircraft, l'ETI lyonnaise renforce ses positions dans l'aéronautique et à l'international.
ADDEV se renforce dans l'aéronautique
© : DR - Pascal Nadobny, Pdg d'Addev

EconomieIndustrie Publié le ,

Au lendemain d’un été placé sous le signe de la réorganisation et du renforcement de son capital, l’ETI lyonnaise a placé l’automne sous celui de la croissance externe. Quelques semaines après le rachat de la société France Découpe, à Pouilly sous- Charlieu (42), leader européen dans la transformation des matériaux non-tissés, Addev vient d’officialiser une seconde opération avec l’acquisition de l’Américain VMS Aircraft. Installée à San Diego, cette société propose une gamme de produits adhésifs, d’étanchéité et anti-corrosion. Elle est devenue en quelques années un fournisseur clé de l’industrie aéronautique nord-américaine.


« Cette opération s’inscrit dans notre plan de développement qui vise à positionner Addev comme un acteur incontournable du secteur aéronautique et spatial, précise Pascal Nadobny, le Pdg du groupe. Avec des implantations sur les deux rives de l’atlantique, nous optimisons notre maillage international, complétons notre offre de produits et accédons directement aux donneurs d’ordre sur ces marchés. »


Addev, dont le siège est basé à Lyon, emploie aujourd’hui 400 personnes et devrait réaliser un chiffre d’affaires de 100 M€ cette année. Organisée autour des sociétés Micel et Adhis, l’ETI lyonnaise est spécialisée dans la conception et la transformation de matériaux haute performance et de solutions sur-mesure pour l’industrie. Elle intervient dans deux grands univers : les isolants et films, avec des sites en France, ainsi qu’en Pologne et aux Etats-Unis et les adhésifs et colles, avec là encore des sites de production en France, mais aussi en Belgique, en Pologne et aux Etats-Unis.


Pour conforter ses positions et disposer de marges de manœuvre élargies, Addev a renforcé son capital l’été dernier, en faisant appel à Société Générale Capital Partenaires, Garibaldi Participations et Bpifrance, tandis que Naxicap Partners s’est désengagé. Avec un tour de table ainsi réorganisé, le groupe peut engager un nouveau cycle de croissance.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?