AccueilIndustrieAddev Materials : le groupe lyonnais veut conforter les acquis et ouvrir d'autres marchés

Addev Materials : le groupe lyonnais veut conforter les acquis et ouvrir d'autres marchés

Chahuté comme tous les industriels impliqués dans l'aéronautique, le groupe lyonnais Addev Materials a su garder le cap, en dépit d'une forte baisse de chiffre d'affaires en 2020. Il repart de l'avant cette année, avec la volonté de renforcer ses ventes dans la santé.
Addev Materials : le groupe lyonnais veut conforter les acquis et ouvrir d'autres marchés
Photo DR - Pascal Nadobny, Président fondateur du groupe Addev Materials

EconomieIndustrie Publié le ,

La crise Covid a lourdement impacté le groupe lyonnais Addev Materials, mais elle n'a pas pour autant battu en brèche les convictions de son fondateur. Pascal Nadobny, qui déploie depuis 2006 une stratégie de développement basée sur des acquisitions stratégiques, vient de le confirmer en finalisant la reprise de la société francilienne TPI.

Spécialisé dans la fabrication de colles, de films adhésifs et isolants pour l'industrie, Addev Materials (15 sites dont 6 en France et 650 collaborateurs) conforte ainsi ses positions et complète son offre. Basé à Saint-Nom-la-Bretèche, TPI développe en effet un savoir-faire unique dans la fabrication d'un textile coton purifié, qui est destiné au nettoyage de pièces techniques dans l'aéronautique et la défense.

Confiant dans le rebond de l'aéronautique

Avec cette acquisition, Pascal Nadobny souligne sa confiance dans le rebond, à terme, de l'aéronautique. Stratégique pour Addev Materials, puisqu'il génère plus de 30 % de son chiffre d'affaires, ce marché a pourtant lourdement pesé sur la performance du groupe en 2020. "Nous avons terminé l'exercice avec un chiffre d'affaires en baisse de 14 % à 150 M€ et la chute la plus brutale a été enregistrée dans l'aéronautique", admet le président du groupe.

Pour faire face à cette tempête, Addev Materials a bénéficié d'un PGE et du soutien de ses partenaires financiers habituels et de Bpifrance.

Bien qu'il soit convaincu que son marché historique rebondira, Pascal Nadobny a néanmoins décidé de répondre à cette situation de crise par le développement de nouveaux marchés et par l'accélération de la transformation numérique du groupe.

"Nous allons notamment travailler au développement de nos ventes dans le domaine santé – hygiène, pour lequel nous avons créé une division, confirme-t-il. Les opportunités se multiplient en Europe et aux États-Unis. Les équipementiers automobiles américains, par exemple, se sont mobilisés pour produire des dispositifs médicaux. Ils nous ouvrent ainsi de belles opportunités sur certains matériaux adhésifs ou du papier non-tissé. Notre objectif est d'effacer le trou d'air de l'an passé en réalisant 15 % de croissance."

Accélérer la transformation digitale

Dans le même temps, Addev Materials va investir plusieurs millions d'euros pour accélérer sa transformation digitale. "Les achats sur le Web s'ancrent dans le quotidien, il est donc logique que l'industrie BtoB fasse également sa révolution", justifie-t-il.

Dès cette année, l'objectif sera donc de faire décoller la vente en ligne, notamment auprès de la clientèle de PME, très nombreuse en France. "Enfin, la digitalisation de l'outil industriel fait partie de nos plans. Si nous voulons obtenir plus de flexibilité, réduire les délais et proposer du sur mesure, il faut investir dans l'industrie 4.0", conclut-il.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?