Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

De l'Art Nouveau à l'Art Contemporain à l'Hôtel d'Ainay

Publié le - - Enchères

De l'Art Nouveau à l'Art Contemporain à l'Hôtel d'Ainay
DR - "Femme libérée, un homme de paille, Viens je te l'ordonne", Technique Mixte par Robert Combas estimée 5 000/8 000 EUR

Hermès, Ueli Berger, Pierre Chapo, Jean Fusaro, Robert Combas, Armand Avril.... Florilège de prestigieuses signatures ce 2 juillet à l'Hôtel d'Ainay sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre lors de deux ventes successives.

Salve d'envoi dès 15 h avec la dispersion d'un bel ensemble d'Art Nouveau et d'Art Déco. Au catalogue, on note au numéro 86 de la liste une ménagère en métal argenté modèle «Moisson » de la Maison Hermès à Paris. Composée de quatre-vingt dix pièces présentées dans un coffret à deux tiroirs, cette ménagère est attendue entre 3 500 et 5 000 €. Plus loin au catalogue et en matière de Design, on retient un canapé de marque De Sede à 22 modules en cuir crème par Ueli Berger (1937-2008) et autres estimé 5 000/8 000 € mais aussi un bureau modulable à double caisson, modèle B40 en frêne massif teinté noir par Pierre Chapo (1927-1987) pour lequel on espère 8 000 à 12 000 €.



Place dès 18h30 à l'Art Moderne et à l'Art Contemporain avec sur les cimaises des toiles qui devraient

susciter l'intérêt des amateurs les plus difficiles. De Jean Fusaro (né en 1925), on retient par exemple cet « Etang de Thau », une huile sur toile portant une étiquette « Prix du Dôme 520 »

au dos pour laquelle l'estimation est annoncée entre 4 000 et 6 000 € mais également « Retour d'un voyage en 1890 dans le détroit de Torrès avec mon ami Pierre Robin », technique mixte sous forme d'un assemblage de bois et peinture sur panneau par Armand Avril (né en 1926) estimée quant à elle entre 5 000 et 8 000 €.

Gros plan pour suivre sur deux œuvres de Robert Combas toujours fort appréciées sur le marché de l'art.

On note ainsi au Numéro 312 du catalogue « Une femme libérée, un homme de paille, viens je te l'ordonne ! ou Mait ré aisse» une technique mixte de l'artiste datée de 2002 sur photographie collée en plein sur la toile, œuvre reproduite au catalogue de l'exposition Robert Combas, Greatest Hits, 2012 attendue entre 5 000 et 8 000 € mais aussi et pour une estimation identique « Sexe ! Sexe ! Sexe ! » autre technique mixte sur la même base signée en bas à droite et contresignée au dos de format 38 x 46 cm.


A retenir enfin « Dark Mirror, 1996 », une installation vidéo d'environ 1h50 comprenant le matériel d'origine par Tony Oursler (né en 1957), exemple unique accompagné du certificat d'authenticitésigné par l'artiste en date du 2 décembre 1999 pour lequel les enchères devraient assez facilement atteindre l'estimation annoncée par Olivier Houg entre 12 000 et 15 000 €.

Hôtel d'Ainay – 20 juillet 2020 à 15 h et 18h30 – Catalogue complet, conditions de vente et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Adjugés !

270 000 € (hors frais) c'est l'enchère atteinte ce 13 juin à l'Hôtel d'Ainay par « Pichet, pipe, tabac. 1928 », une huile sur toile de Georges Braque provenant de la superbe collection Roger Dutilleul. Initialement estimée entre 180 000 et 250 000 €, cette œuvre de taille 27 x 41 cm avait fait l'objet de nombreuses publications et expositions aussi bien en France qu'à l'étranger. Dans la même vente sous le marteau de Maître Cécile Conan-Fillatre, on retient également en matière de peinture, un « Paysage enneigé », huile sur carton de Victor Charreton adjugé 10 000 € (hors frais) ainsi qu'une « Vue du port d'Amsterdam », huile sur toile de Johannes Stork, portée par les enchères jusqu'à 9 500 € (hors frais).

Pour ce qui est des belles surprises, on remarque bien sûr les 35 000 € (hors frais) poussés par un amateur sur ce rare et très beau coffret en marqueterie de type « Boulle » dont on attendait avant la vente 4 000 à 6 000 € mais aussi les 10 100 € (hors frais) atteints par un service de verres en cristal taillé et or, Saint Louis Thistle Or, comprenant 111 pièces initialement estimé entre 3 500 et 5 000 €. Mobilier enfin avec l'adjudication à 7 000 € (hors frais) pour une belle commode Transition Louis XV-Louis XVI en placage de bois de rose contrarié et amarante estampillée A. Gosselin et JME à Versailles.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer