AccueilSociétéActualités - Un nouveau galop pour l'hippodrome de Parilly

Actualités - Un nouveau galop pour l'hippodrome de Parilly

Après dix-huit mois de travaux, le nouveau bâtiment du champ de courses redore son blason. L’ouverture de la saison 2014 de l’hippodrome de Parilly a permis de dévoiler les nouvelles infrastructures de ce monument lyonnais, inaugurées le 23 avril, en présence de nombreuses personnalités du monde des courses et des institutionnels.

ActualitéSociété Publié le ,

Après dix-huit mois de travaux, le nouveau bâtiment du champ de courses redore son blason.


L’ouverture de la saison 2014 de l’hippodrome de Parilly a permis de dévoiler les nouvelles infrastructures de ce monument lyonnais, inaugurées le 23 avril, en présence de nombreuses personnalités du monde des courses et des institutionnels. D’importants travaux de rénovation, commencés en juin 2012, ont abouti à la restructuration de la tribune, à la création d’un restaurant panoramique et de nouveaux espaces de salons, ainsi qu’à une mise aux normes de l’électricité, de la sécurité incendie, du chauffage, de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite et d’un relooking global du bâtiment, devenu désuet. « Cet investissement était indispensable, explique Pascal Bouillé, directeur des hippodromes de Lyon. La tribune avait été édifiée en 1965, avec le fonctionnement de l’hippodrome tel qu’il pouvait l’être à cette époque, avec notamment des espaces pour les guichets. » De nouvelles exigences de confort se sont imposées, au détriment de la capacité d’accueil des gradins, néanmoins sans aucun préjudice au vu de la chute générale de la fréquentation des hippodromes. Car, si en 1996, lors du premier quinté, les voitures devaient aller se garer le long de l’autoroute en raison de l’affluence, aujourd’hui les problèmes de stationnement ne se posent plus de cette manière. « La désaffection des hippodromes est très marquée dans les centres urbains, avec la concurrence des loisirs et la possibilité de parier à l’extérieur. Par ailleurs, la fibre cheval des années soixante se perd », déplore Pascal Bouillé, qui mise sur le nouveau look du champ de courses de Parilly pour attirer des curieux et fidéliser les habitués. Chaque année, 35 000 personnes foulent l’hippodrome qui s’anime autour des quarante courses entre mars et juin, puis entre septembre et décembre, avec des pics de fréquentation à 3 500 entrées lors de la grande nocturne, qui aura lieu le 14 juin, ou de la journée des enfants, prévue le 25 mai.
Le montant des travaux s’élève à 4 M€, financés en propre par la vente des terrains de l’ancien centre d’entraînement qui a déménagé vers de nouvelles installations à Chazey-sur-Ain. La tribune peut désormais accueillir 4 500 personnes (1 500 en gradins et 3 000 à l’intérieur). Le restaurant panoramique, qui a été recentré, est tenu par le chef étoilé lyonnais du restaurant La Tassée, Jean-Paul Borgeot, et peut recevoir jusqu’à 150 clients.

Lieu de séminaire

Enfin, onze salles de réception, de 36 à 600 m2, pour une capacité d’accueil de 50 à 600 personnes, proposent aux entreprises l’organisation de divers événements, conférences, congrès, conventions, séminaires, cocktails. Au coeur d’un site assez singulier et entièrement neuf, ces espaces peuvent être loués en dehors des quarante jours annuels de courses. Un outil complet aux portes de Lyon dans un cadre atypique, propice à l’efficacité professionnelle.

A. G.-P.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?