AccueilSociétéActualités - Le comité de parrainage se mobilise pour le stade des Lumières

Actualités - Le comité de parrainage se mobilise pour le stade des Lumières

« Projet dynamisant, structurant et créateur d’emplois pour la région, le stade des Lumières permet d’anticiper un besoin réel pour le futur », déclare Jacques Mottard, président du comité de parrainage.

ActualitéSociété Publié le ,

A ce jour, ils sont 800 adhérents, partenaires économiques, sportifs de haut niveau ou de clubs locaux, responsables associatifs, personnalités de la culture et de la gastronomie françaises à se regrouper au sein de ce comité. Tous sont convaincus que ce stade contribuera au rayonnement de l’agglomération lyonnaise et au marketing de la ville de Lyon dont la notoriété à l’étranger s’exprime souvent par le foot. Bruno Rousset, p-dg d’April Group, souligne que « certaines villes d’Europe doivent leur image internationale à leur stade ». Et pour Paul Bocuse, Lyon doit sa renommée mondiale à son équipe de foot. Elle doit être alors à la hauteur de ses infrastructures, avec un stade capable d’accueillir 60 000 spectateurs les grands soirs comme pour l’Euro 2016, mais aussi d’offrir un accès aux personnes à mobilité réduite. « On doit combler notre retard à ce niveau », précise Christophe Durand, double champion paralympique de tennis de table.

Favorable aux salariés et aux PME

Vecteur économique majeur, le stade des Lumières prévoit la création de 2 000 emplois lors de sa construction. Les métiers du bâtiment et des travaux publics ne seront pas les seuls concernés, l’hôtellerie et la restauration devraient également bénéficier des retombées de cette réalisation, de même que les salariés de l’Est lyonnais qui profiteront des nouveaux moyens de transport mis en oeuvre. Bernard Fontanel, président du MEDEF du Rhône, rappelle « l’importance de ce projet économique avant d’être sportif. L’argent privé investi pour la construction du stade atteint 450 M€, dont 90 M€ de TVA et 60 M€ de charges sociales. » Et tout comme l’édification du stade de France avait permis la création d’emplois et l’évolution de quartiers difficiles, pour Philippe Oddou, directeur général de Sport dans la ville, l’avènement du stade des Lumières serait « une source d’espoir pour les jeunes de l’Est lyonnais ».

L’avis de la population

Les enquêtes publiques ont démarré le 14 juin et les citoyens peuvent alors s’exprimer librement sur le projet du grand stade en rencontrant directement les commissaires enquêteurs, par écrit sur les registres en mairie ou encore par courrier. Jusqu’au 18 juillet, les dossiers peuvent être consultés au sein des différents hôtels de ville- de Chassieu, Décines-Charpieu et Meyzieu. La parole est donnée aux habitants du Grand Lyon qui ont également un droit de regard et d’information.

Agnès Giraud-Passot

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?