AccueilSociétéActualités - Innovation : le robot à la place de l'élève malade

Actualités - Innovation : le robot à la place de l'élève malade

La Région Rhône-Alpes lance une expérimentation unique en France au service des lycéens malades remplacés en classe par un robot.

ActualitéSociété Publié le ,

Peut-être un premier pas vers un vrai changement de l’école.

Elève pas tout à fait comme les autres, le robot QB semble déjà bien intégré dans le paysage d’une classe de terminale du lycée La Martinière Monplaisir (Lyon). Installé au milieu des futurs bacheliers, il suit les cours et les travaux pratiques, pose des questions et répond au professeur, tourne la « tête » composée d’un écran, d’une caméra et d’un micro et se déplace comme ses camarades au sein de l’établissement. Il ne lui manque que les bras pour lever le doigt !
Mardi 21 janvier, le robot apprend les propriétés d’équiprojectivité et s’appelle Charlotte. Cette jeune fille joue le rôle de l’élève malade à l’hôpital ou à son domicile et le pilote à distance depuis son PC, connecté par Wi-Fi. Avec son voisin de classe, elle échange quelques bavardages. Une attitude banale bien qu‘un peu étrange dans ces circonstances. « C’est notre camarade derrière le robot. Ça fait bizarre, mais on s’adapte ». Et surtout, cela permet de ne pas passer à côté d’une année scolaire en cas de longue maladie, de garder un lien avec les copains du lycée ou simplement de ne pas devoir rattraper trop de cours manqués. « C’est un véritable atout si l’élève est malade pendant longtemps car c’est toujours frustrant de ne pas pouvoir aller en cours parce qu’on est bloqué dans son lit », explique Romain, élève de terminale S, qui guide, à son tour, d’une main de maître et avec une grande concentration, le robot qui, lui, ne passera pas le bac ! .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5085 du samedi 25 janvier 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?