AccueilSociétéActualités - Evènement - Pedro, claude, Isabella et les autres

Actualités - Evènement - Pedro, claude, Isabella et les autres

Quel est le point commun entre Pedro Almodovar, Rambo, Claude Sautet, Ida Lupino et Alien ? Le cinéma bien sûr mais aussi le Grand Lyon film Festival 2014. Avec le sens du suspens et de l’humour qu’il pratique chaque année lors de la présentation de lancement, Thierry Frémaux, directeur du festival et de l’Institut Lumière, attend les cinq dernières minutes de sa prestation pour lancer le teaser de présentation du Prix Lumière.

ActualitéSociété Publié le ,

Quel est le point commun entre Pedro Almodovar, Rambo, Claude Sautet, Ida Lupino et Alien ? Le cinéma bien sûr mais aussi le Grand Lyon film Festival 2014.

Avec le sens du suspens et de l’humour qu’il pratique chaque année lors de la présentation de lancement, Thierry Frémaux, directeur du festival et de l’Institut Lumière, attend les cinq dernières minutes de sa prestation pour lancer le teaser de présentation du Prix Lumière. Il est vrai que le défi est grand et la barre a été placée haute en 2013, avec Quentin Tarentino, Prix Lumière, l’hommage à Belmondo, la présence d’Harvey Keitel, Uma Thurman…On en passe et des meilleurs. Avec Pedro Almodovar, c’est un autre univers qui arrive à Lyon et l’on n’est pas à l’abri de voir débarquer les stars comme Penelope Cruz, Antonio Banderas, Marisa Paredes …Le réalisateur de Femmes au bord de la crise de nerfs se verra confier une carte blanche et produira sa propre sélection de films. « On ne parle pas de “vieux livre” quand on lit un livre écrit il y a 50, 100 ou 150 ans, lance Frémaux, alors pourquoi on parlerait toujours de “vieux films” ? » Il a raison : quand on relit La Chartreuse de Parme, même avec une liseuse numérique, on ne dit pas « je lis un vieux livre » ! Le Grand Lyon film festival n’est pas un festival de la nostalgie, c’est celui de la découverte, de la redécouverte. Un grand critique de cinéma des années 1980, Serge Daney, parlait de « film de chevet »… Pourquoi 135 000 festivaliers se seraient-ils déplacés en 2013, alors qu’ils auraient pu rester chez eux et télécharger légalement ou illégalement les films qu’ils sont allés voir en salle ? Le Grand Lyon film festival né dans le berceau du cinéma des frères Lumière s’installe dans le paysage de la Métropole depuis six ans dans le calendrier culturel des Grands lyonnais, comme les biennales (une année danse, une année art contemporain). Le festival Lumière c’est encore mieux, c’est tous les ans, en plein automne !

Eric Séveyrat

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?