AccueilActualitéSociétéActualités - Canal Puces !

Actualités - Canal Puces !

Les Puces du Canal, qui célèbrent leur 18e anniversaire, ont inauguré un nouvel espace : le Village des containers.

ActualitéSociété Publié le ,

Décryptage d’un site, alliant modernité et tendance, qui en propose toujours « puces ».

Entre 6 000 et 8 000 passionnés d’art, de décoration, d’antiquités ou de design mais aussi, dans cette foule grouillante et hétéroclite, des touristes ou des familles, peu rompus aux arcanes de cette grandmesse des chineurs, arpentent chaque dimanche les allées des Puces du Canal (Villeurbanne) en quête pour certains de l’objet rare, pour les autres d’un coup de coeur. Mais dimanche 6 octobre, ils étaient plus de 10 000, profitant de l’offre supplémentaire générée par le Village des containers, inauguré par l’adjoint au maire de Villeurbanne en charge des Déplacements urbains et de la voirie, Didier Vullierme, et par Jacques Chalvin, président du Double Mixte, l’homme fort des Puces : « Nous sommes victimes de notre succès. D’où la création de ce nouveau quartier : le « Village » abrite pour l’heure seize containers. Véritablement estampillé ‘‘esprit puces’’, le container est un support qui offre une grande souplesse : il est facile à mettre en oeuvre, à transformer. Il y a très peu de tracasseries administratives (sourire). Il plaît tellement qu’il existe d’ores et déjà une liste d’attente pour en installer d’autres ». Qualifié de « complémentaire », ce quartier des containers, sis entre la Halle Louis la Brocante et L’école, jusqu’ici un peu excentrée, ne déclinera aucune thématique unique mais plutôt une pluralité, ou « mixité », selon Jacques Chalvin : galerie d’art et toiles de maîtres, vêtements vintage, déco florale, cave à vins, meubles industriels.
Parmi les occupants de ces containers (deux types de surface à la location : 28,8 m² ou 57,6 m²), Myre, qui dévoile son mobilier vintage et écodesign, entendez du mobilier conçu avec des matériaux de récupération ou destinés à être jetés. Il concède son plaisir d’être là et considère ces containers comme une vraie bonne idée : « J’aime leur aspect underground, plus brut. Cela crée une atmosphère particulière. Je loue un container de 25 m² et je dispose de 2 m de déballage devant, ce qui, au total, me fait 50 m². J’ai aménagé l’intérieur, en réalisant par exemple un fond blanc pour valoriser mes objets de couleur ». Dans son antre de tôle, chaque journée dominicale, il accueille, renseigne, oriente les initiés et les béotiens qui posent leur regard et jettent leur dévolu sur une étagère émanant de son imagination ou sur ces lettres colorées et de diverses tailles. Un couple l’apostrophe : « On va vous prendre cette table ». Avant de renchérir : « Vous nous faites un prix ? » Le jeu des négociations s’enclenche. C’est aussi cela le charme des Puces…
Demeure un dossier majeur, celui de l’accessibilité au deuxième plus grand marché aux puces de France (4e en Europe, 1 M€ de CA réalisé par la société d’exploitation). Jacques Chalvin en a pleinement conscience : « En tant qu’animateurs, nous sommes satisfaits du développement du site, qui est un lieu de vie, d’échange, dynamique, quasi incontournable. Nous voulons étendre la fréquentation et séduire les trentenaires et les quadragénaires. Mais pour cela, il faut des accès améliorés et une bonne signalétique ». Le message adressé aux élus est clair. A quelques mois d’échéances électorales, gageons qu’il sera entendu…

Laurent Odouard

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?