AccueilEconomieServicesAcoem renforce son offre sur le marché de la smart city

Acoem renforce son offre sur le marché de la smart city

Le groupe lyonnais, spécialisé dans la surveillance environnementale, élargit son expertise dans les technologies de contrôle de la qualité de l'air. Sur ce marché, la demande des collectivités est de plus en plus forte.
Acoem renforce son offre sur le marché de la smart city
DR

EconomieServices Publié le ,

Acoem a réalisé deux acquisitions importantes cet été. Le rachat de la société britannique DynOptic Systems lui a permis de consolider ses positions sur le marché de la surveillance de l'air et des gaz dans le secteur industriel, tandis que le rachat, toujours au Royaume-Uni, d'Air Monitors a complété son savoir-faire dans les mesures de la qualité de l'air dans les villes. « Les citoyens veulent être informés sur la qualité de l'air et réclament plus de bien-être en ville. Face à ces besoins, les collectivités recherchent des expertises pour mesurer et traiter les données de qualité de l'air. Ces analyses sont indispensables pour comprendre les sources et les phénomènes de pollution et imaginer les solutions à mettre en place », explique Julien Marmonier, responsable du marché smart city d'Acoem. La volonté de transparence des citoyens, la prise de conscience des impacts de la pollution sur la santé et les possibilités offertes par les technologies de la smart city incitent les collectivités à passer à l'action.

Actuellement, Air Monitors participe au programme de surveillance de la qualité de l'air à Londres grâce à 130 capteurs disséminés dans la capitale. L'initiative Breathe London permet ainsi de cartographier les niveaux de pollution de l'air et de compiler des données détaillées pour mieux appréhender les problèmes. Avant la fin de l'année, une expérimentation devrait démarrer à l'initiative de la Métropole de Lyon. « Nous devrions équiper une dizaine de collèges de petits boîtiers permettant des mesures réelles de qualité de l'air dans les établissements scolaires », précise Julien Marmonier. A partir des données recueillies et analysées, les pouvoirs publics auront les cartes en main pour développer des solutions sur-mesure comme l'installation de bornes escamotables pour interdire l'accès de certains sites à certaines heures ou le développement de l'offre de transport en commun. « Les données fiables et précises fournies par Acoem, à partir de capteurs et d'analyses, sont une aide à la décision précieuse pour les collectivités », souligne le responsable du marché smart city.

Aujourd'hui, le groupe Acoem, qui emploie 750 personnes et enregistre plus de 100 M€ de chiffre d'affaires, propose une palette complète de solutions pour la qualité de l'air, du bruit et des vibrations à destination des entreprises et des autorités publiques.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?