AccueilIndustrieA Vénissieux, Bosch cèdera la place à Boostheat

A Vénissieux, Bosch cèdera la place à Boostheat

Une start-up en lieu et place d'un géant de l'industrie mondiale, c'est la solution qui a été trouvée pour ne pas transformer en friche industrielle le site de Vénissieux que Bosch quittera en 2017.
A Vénissieux, Bosch cèdera la place à Boostheat
Photo DR - Jean-Marc Joffroy et Luc Jacquet, fondateurs de la société Boostheat

EconomieIndustrie Publié le ,

Concepteur et fabricant de chaudières thermodynamiques pour l’habitat et le tertiaire, la start-up nimoise Boostheat délaissera la douceur du Gard l’année prochaine pour s’installer à Vénissieux. Un climat certes moins doux, mais un environnement industriel incontestablement plus favorable au développement de cette jeune entreprise, qui emploie 30 salariés. Encore au stade de la R&D actuellement, Boostheat était en quête d’une solution pour passer au stade industriel à l’horizon 2018. Elle vient de relever ce défi, en signant un accord de revitalisation avec Bosch. Dans ce cadre, la start-up reprendra 50 des 117 salariés que le géant industriel employait jusque-là dans son usine de composants diesel de la banlieue lyonnaise.


Selon les termes de l’accord, Boostheat devrait installer son siège à Vénissieux dès le mois de septembre prochain et procéder aux premières embauches avant la fin de l’année. Créée il y a cinq ans par deux ingénieurs belges, elle est aujourd’hui présidée par Anne Lauvergeon et affiche de solides ambitions, puisqu’elle entend tout simplement repenser le modèle économique du chauffage. Pour relever ce challenge, elle peut d’ores et déjà compter sur le soutien de deux partenaires majeurs : GRDF et Dalkia.


« Nous voulons construire à Vénissieux, sur la base de notre technologie de compression thermique, une filière d’avenir dans le domaine de l’efficacité énergétique », indiquent Jean-Marc Joffroy et Luc Jacquet, les créateurs de l’entreprise. Pour atteindre cet objectif, ils comptent notamment s’appuyer sur le savoir-faire des salariés de Bosch. « Nous avons trouvé sur ce site l’expérience industrielle et la culture de la qualité du produit qui correspondent au niveau d’exigence que nous sous sommes fixé », ajoutent-ils.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?