Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Aéroports de Lyon - Des chiffres qui s’envolent…

Publié le - - Collectivités

Aéroports de Lyon - Des chiffres qui s’envolent…
L'extension du Terminal T1-T3 pourra accueillir à l'horizon 2020 jusqu'à 12 millions de passagers (DR)

Exactement 8 437 141 passagers.

Le trafic de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry s’envole en 2011, fruit des bons résultats des vols internationaux qui s’emparent de 62 % de parts de marché (+ 4,5 %) et de la (très) bonne performance des vols low cost, en croissance de 19,9 % par rapport à l’année précédente, soit 1,7 million de passagers (21,1 % de parts de marché). Et malgré les évènements dans les pays arabes en début d’année 2011 qui ont impacté le trafic avec 200 000 passagers en moins, et la grève des agents portuaires du mois de décembre, soit 3,5 % de perte de croissance au total, l’aéroport Lyon-Saint Exupéry a enregistré une hausse du trafic de 5,7 % par rapport à 2010. Quatrième aéroport français, il n’a ainsi cessé de poursuivre sa progression chaque année – avec un léger trou d’air en 2009 (- 2,60 %), augmentant son trafic de presque 2 millions de passagers depuis 2005. Le développement des compagnies low cost (easyJet, Vueling, Air Arabia) y est d’ailleurs pour beaucoup et permet, notamment, de combler l’effritement national des parts de marché d’Air France, en baisse de 2 points en 2011, 39 % contre 41 %. Mais qui n’a pas d’impact direct sur Lyon pour le moment. Au contraire, le groupe français a même vu son trafic augmenter de 3,1 %, soit 3,3 millions de passagers. Un argument qui devrait peser lorsqu’on sait qu’Air France réfléchit à installer une base en 2013 sur le site, pour ses vols moyen-courriers ; comme il l’a fait à Marseille ou à Nice l’an dernier dans l’optique de reconquérir des parts de marché. Affichant un chiffre d’affaires en hausse de 5,3 %, soit 146,8 M€, et un résultat net de 11,5 M€, l’entreprise Aéroports de Lyon poursuit une dynamique qui l’oblige à se développer (ouverture en 2016 du terminal T1-T3, un nouvel hôtel Ibis Budget de 139 chambres…) et à proposer des destinations toujours plus nombreuses (des études sont en cours pour des vols transatlantiques mais également à destination de l’Inde et de la Chine) si elle veut conserver sa place de 2e aéroport régional après Nice (10,4 millions de passagers), voire même le dépasser.

Romain Charbonnier


Aéroports Lyon exporte son savoir-faire

Au Congo, à Lomé au Togo ou à Reggane en Algérie, depuis deux ans, les équipes de la filiale ADL Management et Services apportent leurs conseils et compétences en management, formation, ingénierie, gestion et opérations aéroportuaires aux aéroports étrangers. Une activité engendrant 1,2 M€ en 2011. Début 2013, avec la contribution d’ADLMS, sous contrat pendant 20 ans, l’aéroport kosovar de Pristina ouvrira sa nouvelle aérogare. Investissement : 100 M€.




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer