Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Aéroport Lyon-Saint Exupéry - Air Campus, c’est l’école des pilotes

le - - Services

Il ne laisse pas indifférent, le parcours de Laurent Japhet.

Qui pourrait croire qu’avant d’être pilote de ligne et commandant de bord, notre homme fut moniteur de ski, guitariste de jazz et… directeur de banque ? C’est entre les traites et les chèques, grâce à un riche client, qu’il contracta le virus de l’aviation. Un brevet de pilote obtenu à Bron le mit sur la piste de l’aviation commerciale. Aujourd’hui, fort de 18 000 heures de vol et d’une carrière de commandant de bord chez Brit’Air (filiale d’Air France), l’homme est aux commandes d’Air Campus. Implantée sur le site du futur Air Parc de l’aéroport Saint-Exupéry, cette société, dont les installations ont été inaugurées par Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional, doit assurer la formation des pilotes de ligne, notamment leur qualification sur Airbus 320 et Boeing 737. Pour ce faire, elle a investi dans deux simulateurs de vol mais, à terme, ce sont huit simulateurs (dont un pour Airbus A330) qu’elle devrait exploiter.
« Pour être qualifié sur un type d’avion, un pilote professionnel doit suivre 60 heures sur simulateur de vol. Or, cette qualification n’est valable que 6 mois, période après laquelle un nouveau stage est nécessaire. Ainsi, c’est une centaine de pilotes qui doit être recyclée chaque année. Or, si les grandes compagnies, comme Air France ou Lufthansa, possèdent leurs propres simulateurs, ce n’est pas le cas des compagnies plus modestes. Ce sont celles-ci que nous ciblons et nous avons des contrats avec 14 d’entre elles, des européennes, des africaines, des asiatiques », explique Laurent Japhet. Outre des capitaux privés, le Néerlandais Sim Industrie (constructeur de simulateur de vol) a participé au lourd investissement (20 M€) qu’a nécessité Air Campus, structure unique au monde. « Alors que les sites de formation sont disséminés, nous les réunissons en un seul endroit. Outre la qualification des pilotes, Air Campus assure la formation des hôtesses et des stewards. De plus, une résidence hôtelière et un espace de restauration leur sont destinés. D’ici quelques mois, ce sont 80 emplois que devrait créer Air Campus. A terme, sur le site d’Air Parc où d’autres entreprises sont attendues, 900 emplois sont annoncés.

Jacques Savoye




GiB
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer