AccueilDossiersA Roanne, Barriquand Technologies soumis aux aléas politiques de la planète

A Roanne, Barriquand Technologies soumis aux aléas politiques de la planète

Le fabricant roannais d'échangeurs thermiques pour le génie climatique et l'industrie,
A Roanne, Barriquand Technologies soumis aux aléas politiques de la planète
© DR

Dossiers Publié le ,

Fabricant d'échangeurs thermiques à Roanne pour le génie climatique et l'industrie, Barriquand technologies thermiques réalise entre 50 et 60 % de son chiffre d'affaires à l'international, en Chine, en Allemagne, en Australie ou aux États-Unis. Selon Eric Pommier, directeur général de l'entreprise, 2020 reste un excellent cru.

Il enregistre une progression de son chiffre d'affaires de 18 %, pour atteindre 26,8 M€. "Mais nous sommes sur des process assez longs, le chiffre d'affaires de l'année repose sur les ventes de l'année antérieure", précise le dirigeant qui constate une baisse de ses commandes de l'ordre de 20 % en 2020 dessinant une année 2021 aux perspectives amoindries.

Gare à l'isolationnisme

S'il admet les limites des visio-conférences qui ne peuvent se substituer aux voyages d'affaires, il ne veut pas justifier totalement cette diminution de l'activité par le seul effet de la crise sanitaire. "Nous pourrions par paresse intellectuelle la lier au Covid mais les situations politiques laissent entrevoir d'autres explications".

Ils relèvent ainsi des distorsions selon la manière dont les pays ont géré l'épidémie, tout en précisant "qu'un chef d'entreprise ne fait pas de politique mais qu'il vit avec". Les récentes élections américaines ne sont pas pour le rassurer, notant une politique plus isolationniste ces dernières années, que l'élection de Joe Biden ne suffira pas à lever totalement. Une tendance de fond qu'il observe à l'échelle mondiale.

Pour pallier la diminution du flux de commandes, l'entreprise, qui emploie 130 salariés répartis sur ces deux sites de Roanne et Saint-Priest dans le Rhône, a chômé la dernière semaine de décembre et poursuit le recours au chômage partiel, un jour par semaine en ce début d'année.

Lire notre dossier complet "spécial export"

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?