Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

A Lyon, Ninkasi mise sur la digitalisation face au Covid-19

Publié le - - Dossiers

A Lyon, Ninkasi mise sur la digitalisation face au Covid-19
DR - Cécile Rivoire, directrice du réseau Ninkasi.

Frappé de plein fouet par la crise sanitaire, le brasseur lyonnais Ninkasi a su s'adapter pour passer ce cap et relancer ses activités. Cécile Rivoire, la directrice du réseau s'explique.

Le redémarrage de l'activité a-t-il été compliqué à mettre en œuvre ?

"Pas vraiment, parce que nous avions planché sur cet objectif pendant le confinement. Nous avons été autorisés à ouvrir le 2 juin et nous étions prêts à démarrer dès le lendemain. Nous avions organisé nos terrasses en conséquence, nos équipes étaient préparées, nous avions les stocks de masques, les distributeurs de gel à l'entrée et toute une PLV pour expliquer à nos clients comment allaient désormais se dérouler les opérations."

Aujourd'hui comment sont organisés vos établissements pour faire face aux nouvelles obligations sanitaires ?

"Nous avons initié plusieurs solutions. En premier lieu, nous avons joué la carte de la digitalisation, que ce soit pour réserver une table en ligne via notre site internet, pour visualiser notre carte puisque celle-ci est désormais dématérialisée et présente uniquement sous forme de QR Code sur chaque table, ou bien encore pour passer une commande depuis son smartphone une fois que l'on est installé.

Ce dernier outil est en test dans nos établissements de Gerland et Sans Souci Réel ; nous devrions le déployer dans l'ensemble de nos établissements à partir de décembre."

Les établissements Ninkasi sont des lieux de brassage. Comment garder cet état d'esprit à l'heure de la distanciation sociale ?

"Aucune limitation du nombre de clients ne nous a été imposée, mais nous avons bien entendu été obligés d'organiser nos établissements différemment. Désormais, tout le service est assuré à table. Nous n'avons plus de client au bar, même assis, et nous avons donc retiré les tabourets.

Par ailleurs, nous avons enlevé des sièges autour des tables pour mettre de la distance entre nos clients. Cela représente bien évidemment une perte de capacité, mais jusqu'à ces derniers jours elle a été compensée par l'autorisation d'agrandir nos terrasses. Au final, le redémarrage a été très positif, puisque nous avons réalisé 80 % du chiffre d'affaires de l'année précédente en juin, 85 % en juillet et 95 % en août. "

Retrouvez notre dossier complet "spécial commerce et crise du Covid-19"




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer