AccueilActualitéA Lyon, les prix de l'immobilier se stabilisent après une forte hausse

IMMOBILIER A Lyon, les prix de l'immobilier se stabilisent après une forte hausse

Après une hausse supérieure à 4 % en un an, les prix de l'immobilier affichent un léger recul sur les trois derniers. Mais les dynamiques s'avèrent différentes selon les arrondissements. Décryptage grâce au baromètre LPI - SeLoger.
A Lyon, les prix de l'immobilier se stabilisent après une forte hausse
© DR - Les prix de l'immobilier accusent une légère baisse au cours des trois derniers mois.

Actualité Publié le ,

Est-ce la fin de la surchauffe sur les prix de l'immobilier à Lyon ? Après avoir connu une forte hausse (+ 4,2 % sur 1 an), le marché lyonnais semble enregistrer une certaine stagnation selon le dernier baromètre LPI SeLoger de septembre 2021. Les prix accusent même un léger recul (- 0,3 %) sur les trois derniers mois. Dans les 2e et 5e arrondissements, la tendance reste toutefois fortement haussière.  

" Après des hausses vertigineuses, les prix semblent se stabiliser à Lyon, ce qui est une bonne nouvelle pour les futurs acheteurs. Toutefois, il ne faut pas oublier que de fortes inégalités s'affichent selon les arrondissements et que le mètre carré lyonnais demeure prohibitif pour bon nombre de ménages", souligne Séverine Amate, porte-parole chez SeLoger.

Le prix de l'immobilier lyonnais atteint 5 486 €/m²

Le Baromètre LPI-SeLoger montre les prix des logements lyonnais se hissent à 5 486 €/m² en moyenne, avec des variations importantes selon les arrondissements. Trois d’entre eux affichent ainsi des prix immobiliers moyens qui dépassent les 6 000 €/m². Il s'agit du 1er arrondissement (6 110 €/m²), du 2e arrondissement (6 847 €/m²) et du 6e arrondissement (6 467 €/m²).


Le 5e arrondissement lyonnais en hausse de 12,9 % en un an

A Lyon, les chiffres du Baromètre LPI-SeLoger mettent en avant une progression toujours forte quoique légèrement freinée dans les 2e (Cordeliers, Bellecour) et 5e (Fourvière, Le Point du Jour) arrondissements. Leprix au mètre carré dans le 2e arrondissement de Lyon accuse 12,4 % de hausse annuelle. Quant au prix au m² dans le 5e arrondissement de Lyon, il progresse de 12,9 % en un an.

La baisse s'accélère dans le 6e arrondissement

De l’autre côté du spectre, le prix immobilier dans le 6e arrondissement de Lyon (Les Brotteaux, Cité Internationale), déjà en baisse en août dernier (-2,3 % sur 1 an) poursuit sa descente avec - 3,1 % en septembre. Cela n’empêche pas le 6e de demeurer l’un des trois arrondissements dans lequel les prix immobiliers sont les plus élevés : 6 467 €/m².

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?