AccueilVie juridiqueA Lyon, le groupe SFC (Société Fiduciaire Centrex) devient Endrix

VIE JURIDIQUE A Lyon, le groupe SFC (Société Fiduciaire Centrex) devient Endrix

La nouvelle identité peut surprendre, mais traduit bien les ambitions d’un groupe en fort développement qui fourmille de projets.
A Lyon, le groupe SFC (Société Fiduciaire Centrex) devient Endrix
Olivier Ramonteu - David Humbert préside un groupe de 450 collaborateurs et 40 M€ de chiffre d'affaires.

Vie juridique Publié le ,

A l’image du guitariste qui lui a inspiré son nom, le groupe Endrix s’emploie à casser les codes et déborde d’énergie. Créé en 1978 à Lyon, l’ex-groupe SFC (Société Fiduciaire Centrex) connaît une forte croissance depuis quelques années et a élargi son panel de compétences bien au-delà de son activité originelle d’expertise-comptable.

Au départ des deux fondateurs en 2008, le groupe comptait 80 personnes et enregistrait 8 M€ de chiffre d’affaires.

Aujourd’hui, Endrix, fort de 450 collaborateurs et 24 implantations sur l’axe Paris-Lyon-Marseille, réalise près de 40 M€ de chiffre d’affaires dans les métiers de l’expertise-comptable, de l’audit, de la gestion de patrimoine, du recrutement de cadres à potentiel, de l’ESS…

Création d’un cabinet d’avocats

"Notre développement s’est appuyé sur la croissance organique, la création de sites ex-nihilo et des acquisitions pour compléter nos activités ou nos typologies de clients", rappelle David Humbert, président d’Endrix.

Au fil du temps, ce sont ainsi 11 marques qui se sont déployées, mais qui manquaient un peu de lisibilité. « "Le nom SFC était très étiqueté chiffre alors que nous avons aujourd’hui un champ d’expression bien plus large. Endrix nous permet d’affirmer notre nouvelle dynamique et de secouer un peu la profession" , justifie le président.

Sans oublier l’enjeu de la marque employeur car le groupe doit attirer les talents pour poursuivre sa croissance. "Nous avons créé notre propre cabinet d’avocats", annonce d’ailleurs David Humbert qui explique qu’une création a été privilégiée à un rachat pour une meilleure intégration et adaptation à la culture d’entreprise.

L’éventail de compétences doit encore être complété pour toujours mieux accompagner les dirigeants dans leur stratégie et leur prise de décisions.

Doubler de taille à horizon 2025

"Nous voulons nous positionner sur l’analyse des data et la sécurité informatique", fait savoir le président qui souhaite équilibrer le chiffre d’affaires entre l’accompagnement des TPE, l’accompagnement des grosses PME et ETI, et les métiers non réglementés. Pour se renforcer sur le marché des ETI, Endrix a fait de la RSE son axe prioritaire et différenciant par du conseil dans la définition, le pilotage et le suivi de leur démarche.

Le groupe, qui compte un portefeuille clients d’environ 7 500 entreprises, pourrait bien étendre sa couverture géographique très prochainement. Une opportunité est à l’étude au Nord de Paris.

"A horizon 2025, Endrix devrait presque avoir doublé de taille avec 600 à 700 collaborateurs pour 60 à 70 M€ de chiffre d’affaires" , conclut David Humbert pour qui l’essentiel reste d’apporter les expertises attendues dans un monde en bouleversement constant.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?