AccueilCultureSpectacle vivantA Lyon, la Halle Tony Garnier démarre l'année avec un point d'interrogation

A Lyon, la Halle Tony Garnier démarre l'année avec un point d'interrogation

Alors que le gouvernement vient d’annoncer la réduction des jauges en intérieur à 2 000 personnes, c’est un nouveau coup dur pour les salles de spectacle de grande capacité. Focus sur la Halle Tony Garnier à Lyon.
A Lyon, la Halle Tony Garnier démarre l'année avec un point d'interrogation
©ES - Thierry Pilat, directeur général

CultureSpectacle vivant Publié le ,

En ce début d'année 2022, la Halle Tony Garnier fait partie des salles de spectacles parmi les plus impactées par les conséquences des mesures sanitaires liées à la cinquième vague de Covid-19. "

"Notre salle est d’une capacité de 6 500 assis, et de 16 000 debout, nous avons déjà des reports de spectales de début janvier et jusqu'au 23 janvier, date d'application des jauges réduites..."indique Thierry Pilat, directeur général de la Halle.

Si la restriction est levée, les concerts Grand Corps Malade, Eddy de Pretto et Orelsan auront lieu comme prévu les 26,27,28 janvier...

La saison d’automne 2021 a permis d’atteindre des capacités presque normales "malgré un rythme peu soutenu", le mois de janvier démarre mal.

"La programmation 2022 est dotée d’un calendrier équivalent à 2019 avec 70-80 spectacles." Thierry Pilat, recruté par la Ville de Lyon en avril dernier n’a pas encore eu la chance de connaître des conditions « normales » dans ses nouvelles fonctions de directeur de l’Epic : "On finit l’année à l’équilibre", explique-t-il, nous n’avons pas d’aide de l’Etat. Nous avons perdu une partie du public qui n’est pas revenu dans les grandes salles, il sera difficile à reconquérir."

La Ville et la Halle Tony Garnier travaillent sur un usage plus ancré dans son quartier, dans sa ville, avec des productions locales, comme un festival « Métal Immersion » avec l’association Médiatone. "Nous voulons que la Halle devienne un lieu de vie", précise-t-il.

S’ajoute à la crise sanitaire l’arrivée d’une concurrence frontale avec la salle Arena de Décines, destinée au sport mais aussi au spectacle dans des capacités équivalentes à la Halle Tony Garnier.

Partager :

Spécial prospective : leur(s) regard(s) sur 2022


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?