AccueilActualitéA Lyon, la Fondation Apicil promeut une meilleure prise en charge de la douleur

A Lyon, la Fondation Apicil promeut une meilleure prise en charge de la douleur

La Fondation Apicil présentait le 24 janvier à Lyon le bilan de l'année écoulée et les perspectives de 2023. Elle œuvre également à une meilleure prise en charge de la douleur, un sujet qui touche des millions de Français.
La question de la douleur est un axe de travail au sein de la Fondation Apicil.
© PxHere - La question de la douleur est un axe de travail au sein de la Fondation Apicil.

Actualité Publié le ,

Les chiffres 2021 du secteur de la philanthropie en France parlent d'eux-mêmes : 6 600 structures (dont 3 800 fonds de dotation et 2 800 fondations) et 14 milliards d'euros d'investissement "d'intérêt général". Sur ce segment très dynamique, la Fondation Apicil a accompagné 50 projets en 2022. Pour un montant total de 751 792 euros.

"Nous finançons un projet sur deux qui nous parvient", explique Nathalie Aulnette, directrice de la Fondation Apicil. Pour autant, le cahier des charges lié aux financements des projets que la structure porte est assez strict.

Des projets d'intérêt général soutenus par la Fondation Apicil

"Pour être retenu, un projet doit répondre à un certain nombre de critères. Il doit être porté par une équipe, être fédérateur, reproductible et essaimable, être d’intérêt général et la structure porteuse doit également s’engager", explique la directrice.

Les porteurs de projets ont jusqu'au 31 janvier pour adresser leurs demandes d'aides. Il faudra ensuite attendre le 15 mars pour une réponse en juin, le 15 juin pour une réponse en octobre et le 15 octobre pour une réponse en décembre.

La Fondation Apicil précise quetous les projets adressés seront examinés par l’équipe de la Fondation qui le soumettra ensuite au conseil scientifique pour expertise, puis au conseil d’administration pour validation.

Fondations d'entreprises : la région Auvergne-Rhône-Alpes aux avant-postes

La Fondation Apicil se penche sur la prise en charge de la douleur

La Fondation Apicil s'est aussi donnée comme mission de promouvoir une meilleure prise en charge de la douleur.

"Les douleurs aiguës peu ou mal prises en charge, font le lit de la douleur chronique, qui touche 12 millions de Françaiset on estime que 45 % des patients douloureuxchroniques sont concernés par des arrêts de travaildont la durée moyenne cumulée dépasse quatre mois par an" précise Malou Navez, membre du conseil scientifique de la Fondation Apicil.

Dans cette dynamique, l'année dernière, celle-ci a noué trois partenariats avec la Fondation pour la recherche sur les AVC, la Fondation maladies rares et le Groupe onco-hématologie adolescents et jeunes adultes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?