AccueilEconomieFinancesA Lyon, la biotech ErVaccine Technologies lève 4,5 millions d'euros pour son vaccin anti-cancer

A Lyon, la biotech ErVaccine Technologies lève 4,5 millions d'euros pour son vaccin anti-cancer

La biotech lyonnaise ErVaccine vient de réaliser une levée de fonds à hauteur de 4,5 millions d'euros. Cette opération ainsi qu'une nouvelle à venir lui permettent de préparer l'entrée en phase clinique de son vaccin thérapeutique anti-cancer.
Nathalie Donne, directrice générale d'ErVaccine Technologies, et le professeur Stéphane Depil, onco-hématologue au centre Léon-Bérard à Lyon et président-fondateur d'ErVaccine Technologies.
Thomas Raffoux et DR - Nathalie Donne, directrice générale d'ErVaccine Technologies, et le professeur Stéphane Depil, onco-hématologue au centre Léon-Bérard à Lyon et président-fondateur d'ErVaccine Technologies.

EconomieFinances Publié le ,

La spin-off du centre Léon-Bérard et du centre de recherche en cancérologie de Lyon, ErVaccine Technologies, devrait accélérer son développement cette année, suite à la publication de trois articles scientifiques majeurs au cours de l'année 2022.

"Ces publications nous ont permis d’avancer dans nos échanges avec plusieurs investisseurs internationaux spécialisés en sciences de la vie, en vue de notre prochaine étape de financement, ainsi qu'avec depotentiels partenaires industriels", explique Nathalie Donne, directrice générale d'ErVaccine Technologies.

Après avoir bouclé un financement de 4,5 millions d'euros auprès de Seventure et de Bpifrance dans le cadre du programme d'aide au développement de l'innovation (ADI), la biotech lyonnaise, créée en octobre 2019, travaille sur un nouveau tour de table et prépare une levée de fonds en série A de l'ordre de 15 millions d'euros.

Tollys dans l'aventure de la recherche contre les cancers

ErVaccine prépare l'entrée en phase clinique d'un premier vaccin thérapeutique anti-cancer

ErVaccine Technologies, qui développe une technologie de vaccination thérapeutique et de thérapie cellulaire potentiellement applicable à de nombreux types de cancers, souhaite ainsi se projeter vers l'avenir. En fin d'année, son premier vaccin thérapeutique anti-cancer devrait entrer en phase clinique avec des essais chez l'homme.

"Nos programmes précliniques les plus avancés ciblent le cancer du sein triple négatif comme première indication. Nous envisageons aussi d'autres tumeurs solides à faible charge mutationnelle, telles que le cancer de l'ovaire, le sarcome et le glioblastome", indique le professeur Stéphane Depil, onco-hématologue au CLB et président-fondateur d'ErVaccine Technologies.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?