AccueilEconomieServicesA Lyon, Glowbl invente le coworking virtuel pour limiter l'isolement des étudiants à l'université

A Lyon, Glowbl invente le coworking virtuel pour limiter l'isolement des étudiants à l'université

La jeune société lyonnaise Glowbl teste en partenariat avec l'Université Jean Moulin Lyon 3 un système d'open space et de tables de travail virtuelles afin de contribuer à briser l'isolement induit par les cours en ligne.
A Lyon, Glowbl invente le coworking virtuel pour limiter l'isolement des étudiants à l'université
Capture écran Glowbl

EconomieServices Publié le ,

Née à Lyon en 2011, Glowbl est aujourd'hui l'une des sociétés françaises les plus prometteuses de la FrenchTech. A l'origine, Olivier Soula, son créateur, souhaitait développer une solution permettant à des amis vivants loin les uns des autres d'assister ensemble à des concerts live en ligne, de partager leurs coups de cœurs et de vibrer à l'unisson. Puis l'entreprise a développé sa solution dont les fonctionnalités se sont multipliées pour répondre aujourd'hui au marché BtoB.

Dans le prolongement de cette évolution, elle vient d'imaginer une solution de coworking en ligne. Un véritable open space virtuel, permettant aux étudiants des universités de continuer à vivre leurs cours dans des conditions quasiment identiques au présentiel. La solution est testée avec l'Université Jean Moulin Lyon 3.

Des tables de travail virtuelles

Ces salles de coworking virtuelles sont elles-mêmes composées de neuf tables de travail, autour desquelles les étudiants peuvent s'installer seul ou à plusieurs, pour parler, préparer un exposé ou réviser. Ils se connectent quand ils le veulent et retrouvent leurs amis sans limite de temps.

Chaque étudiant possède une salle qu'il utilise comme la bibliothèque de l'école, une salle de classe libre, un café ou son salon. Quelle que soit l'activité envisagée, l'adresse de connexion reste toujours la même.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?