AccueilActualitéA Limonest, l'entreprise Anikop passe aux congés illimités... en toute responsabilité

A Limonest, l'entreprise Anikop passe aux congés illimités... en toute responsabilité

A Limonest, l'entreprise Anikop passe aux congés illimités... en toute responsabilité
© Trafalgar Maison de Portraits - Romain Chambodut - Nicolas Perroud, directeur d'Anikop

Actualité Publié le ,

Il y a quatre ans, la société d'édition de logiciels Anikop (2,7 M€ de CA, 31 salariés), créée en 2006 et basée à Limonest, s'engageait sur la voie de l'entreprise libérée, modèle d'organisation originaire de la Silicon Valley en Californie, et sacralisée par des start-up devenues aujourd'hui des géants internationaux.

Le fondement d'une telle démarche : attirer et fidéliser les talents grâce à une marque employeur forte et innovante, garantissant pour le salarié un équilibre entre vie privée et vie professionnelle, où bien-être, confiance et responsabilité sont les maître-mots du management.

Suivant cette logique, Anikop, a d'abord supprimé tout principe de hiérarchie, les salariés possèdant tous le statut cadre. L'entreprise a donc ajouté une brique à ce modèle d'organisation en actant depuis le 1er janvier 2021 la possibilité pour les collaborateurs de prendre des congés illimités.

Le collectif guide le projet global

"Je fixe la stratégie à long terme concernant notre feuille de route mais n'agis plus en tant que patron auprès de mes salariés puisque depuis quatre ans nous ne sommes plus régis par un système hiérarchique. L'ensemble des collaborateurs est autonome et expert dans son métier. Le collectif généré autour de nos missions guide notre projet global", explique Nicolas Perroud, directeur d'Anikop.

Concrètement, chaque salarié peut prendre autant de congés qu'il le souhaite à condition qu'il prévienne ses collègues suffisamment à l'avance en fonction du nombre de jour pris : 9 mois à l'avance si le congé dure 9 mois, un jour à l'avance s'il s'agit d'une journée…

Validation automatique des congés, aucun comptage

Les congés payés et RTT sont mêlés, et un compteur finalement fictif, auquel Nicolas Perroud n'a pas accès, a été mis en place. Quel que soit le nombre de congés pris, le salaire reste le même à la fin du mois. Encadré par une simple charte morale (rédigée par les 31 salariés), les congés seront validés automatiquement et ne seront donc soumis à aucun comptage.

Seule contrainte : s'assurer que le congé souhaité ne mette pas en péril l'entreprise ou l'un de ses projets, et que cela ne gêne pas les autres collaborateurs. Le projet a été co-construit dans le cadre d'un coaching avec l'ensemble des salariés d'Anikop, puis soumis à référendum.

"Ce système vise l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle, et je ne crains pas les abus, le passage à l'entreprise libérée il y a 4 ans a permis de responsabiliser les collaborateurs. Aujourd'hui notre équipe est mature et la confiance totale. Anikop possède la taille adéquate pour adopter ce type de fonctionnement", assure Nicolas Perroud.

"Tous responsables"

L'idée d'entreprise libérée puis des congés illimités a quasiment fait consensus chez Anikop puisque seulement deux collaborateurs (sur 31) était réticents il y a quatre ans à la perspective d'un tel fonctionnement. Depuis, ils ont adhéré et sont toujours dans l'entreprise.

Didier Jorland, analyste programmeur chez Anikop depuis huit ans a vu évoluer son entreprise sur un modèle révolutionnaire à l'époque mais qui aujourd'hui lui apparaît être une logique implacable : "Nous travaillons chacun avec nos expertises et pouvons compter sur les compétences de nos collègues. Nous sommes parfaitement complémentaires dans les projets que nous menons. Il m'est même arrivé de participer au recrutement d'un futur collègue. C'est pertinent puisque, au final, c'est avec moi qu'il allait travailler. Avec ce système de congés illimités nous allons encore plus gagner en souplesse. Ainsi, je ne me pose plus la question de savoir si mes congés seront acceptés et on ne calcule plus ceux qu'il nous reste à prendre".

Didier Jorland n'est également pas certain que les abus seront légion concernant la prise de congés. "Nous sommes tous responsables".

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?