AccueilDossiersA l'IGS Lyon, l'apprentissage ne connait pas la crise

A l'IGS Lyon, l'apprentissage ne connait pas la crise

A l'IGS Lyon, les aides aux entreprises à l'embauche en contrats d'apprentissage ont très bien fonctionné comme le confirme Roselyne Hubert, directrice du Pôle alternance, et présidente de la fédération nationale des directeurs de CFA (FNA-DIR).
A l'IGS Lyon, l'apprentissage ne connait pas la crise
© DR

Dossiers Publié le ,

Le pôle de l'IGS à Lyon gère 1 900 alternants dont 85 % d'apprentis. "Nous avons fait une aussi bonne rentrée en 2020 qu'en 2019 sur le nombre d'apprentis, malgré la crise. Pas de métiers en souffrance chez nous cette année, poursuit-elle [...] nous avons transformé beaucoup de contrats de professionnalisation en contrats d'apprentissage", indique Roselyne Hubert, directrice du pôle alternance et apprentissage du Groupe IGS Lyon (fonctions support commercial, et gestion).

La période d'intégration des apprentis a pu avoir lieu dans les entreprises jusqu'au deuxième confinement de fin octobre, et les contacts réguliers ont lieu à distance. Roselyne Hubert, également présidente nationale de la FNADIR (560 adhérents, 300 000 apprentis, 13 implantations régionales), est en contact avec tous les secteurs.

"La rentrée 2020 a été bonne partout, y compris dans le secteur hôtellerie-restauration, car en septembre 2020, les restaurants étaient ouverts [...] La plupart des jeunes de cette filière avaient signé leur contrat avant la fermeture, ils sont donc en chômage partiel, et bénéficient dans les CFA d'un accompagnement sur les travaux pratiques et l'acquisition des compétences... Certains sont en entreprise lorsque les restaurants font de la vente à emporter".

Lire notre dossier spécial "apprentissage"

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?