AccueilVie juridiqueDroit60 000 Rebonds au Tribunal de commerce de Lyon

60 000 Rebonds au Tribunal de commerce de Lyon

60 000 Rebonds au Tribunal de commerce de Lyon
Michel Godet

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Reconnue d'intérêt général à caractère social, cette l'association 60 000 Rebonds note que près de 60 000 liquidations d'entreprise sont prononcées chaque année ; engendrant des traumatismes financiers, entrepreneuriaux et surtout humains.

Née en 2012 de ce constat et de l'expérience personnelle de son fondateur Philippe Rambaud, 60 000 Rebonds a pour but de soutenir bénévolement des entrepreneurs en phase de post-liquidation, afin de les aider à rebondir plus vite et surtout d'une manière plus prégnante que s'ils restaient isolés.

Au-delà, l'association se positionne comme un laboratoire permanent du post-échec, avec la volonté avérée de faire évoluer en profondeur le regard sur l'échec en France.

« On ne peux pas laisser les gens au bord du gué » insiste Guillaume Mulliez, le maître d'œuvre de l'association en région.

La volonté est bien d'accueillir et d'aider ces chefs d'entreprise à sortir de leur solitude, à reprendre confiance en eux et à retrouver le chemin d'un nouveau projet de vie, mais aussi d'un nouveau projet professionnel.

Concrètement, les Entrepreneurs En Rebond (EER) sont accueillis sous le quadruple signe de la bienveillance, de la solidarité, de l'engagement et du professionnalisme, pour autant que les valeurs soient partagées. L'EER bénéficie alors d'un accompagnement gratuit au sein duquel il s'engage, grâce à une communauté et à un accompagnement « stimulant », par le biais d'un coach certifié et d'un parrain, tous deux bénévoles, rappelons-le.

Avec le témoignage émouvant de deux EER, cette réunion a permis à ses participants d'être davantage sensibilisés à cette préoccupation et sans doute de promouvoir 60 000 Rebonds encore plus fortement.

80 entrepreneurs aidés en région

En Auvergne-Rhône-Alpes ce ne sont pas moins de 160 coachs, parrains et experts métiers qui œuvrent bénévolement auprès de quelque 80 entrepreneurs en rebond. Un chiffre qui devrait dépasser la centaine d'entrepreneurs post-faillite en 2018 et même 200 dans un avenir proche.

Le rebond doit de plus en plus s'inscrire comme un atout, une force. Pour ne plus avoir honte de la faillite, que le regard de tous sur l'échec évolue et que chacun comprenne enfin que pour progresser, on a parfois besoin d'échouer. « Les succès se nourrissant d'une énergie puisée dans les échecs ! »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?