AccueilVie juridique42 000 mètres de dénivelé en 60 jours !

42 000 mètres de dénivelé en 60 jours !

42 000 mètres de dénivelé en 60 jours !
Photo : Michel GODET - Pierre Briglia et Me Michel Bonnefoy préparent leur périple au restaurant Le Passe Temps, tenu par Younghoon Lee

Vie juridique Publié le ,

Pour ce périple, il sera accompagné par son ami Pierre Briglia, lui aussi âgé de 63 ans, puis rejoint en cours de route par Bruno Allenet, consul honoraire de Corée en poste à Lyon, fier de fêter les années France-Corée à sa manière.

Les sexagénaires se connaissent bien puisqu’ils ont déjà effectué, il y a trois ans, la traversée de l’Himalaya. Durant 45 jours, ils ont gravi dix cols à plus de 5 000 mètres en Inde, de Leh à Dharamsala, actuelle terre d’exil du 14e Dalaï-Lama, Tenzin Gyatso. Désormais, c’est vers la Corée (du Sud s’entend) qu’ils se dirigent. Un pays qu’ils apprécient particulièrement, d’autant plus que le fils de Me Bonnefoy y vit, marié à une Coréenne.

Le Baekdu Daegan trail est un chemin de 1 400 km dans la péninsule coréenne, dont environ 800 dans le Sud. A l’instar du chemin de Compostelle en Europe, tous les Coréens le connaissent très bien et parcourent sa ligne de crête et de partage des eaux par petites étapes.

Passionnés de montagne et de glisse, les aventuriers savent qu’il s’agit d’une véritable aventure avec des contraintes physiques, certes calculées, sans pourtant oublier que le cumul des dénivelés flirtera les 42 000 mètres, en 60 jours de marche sans discontinuer, mais pas sans réfléchir et ni se ressourcer.

Une aventure aux confins du sport et de la mystique…

Les années France-Corée

Selon Bruno Allenet, consul honoraire de la Corée du Sud, le périple de Me Bonnefoy s’inscrit en plein dans le cadre des années France-Corée. Dixième puissance mondiale, ce pays asiatique de 55 millions d’habitants, ayant un fort attachementà nos cultures et civilisations, est en plein développement. Un mix, semble-t-il, entre le sérieux, la rigueur et notre monde occidental, plus latin.

Rejoindre les trekkeurs sera pour le coureur de fond Bruno Allenet un moyen de faire du sport certes, mais aussi de (re)nouer des contacts bilatéraux dans de nombreux domaines (économie, culture, enseignement, gastronomie…) et de découvrir d’autres aspects d’une civilisation souvent méconnue.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?