AccueilActualité"Les Alpes sont le cœur de l'Europe"

"Les Alpes sont le cœur de l'Europe"

Michel Godet 2020 - Marie-Guite Dufay (président de la région Bourgogne Franche Comté), Renaud Muselier (président de la régionPACA) Laurent Wauquiez (président de la région Auvergne Rhône-Alpes) et Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

Actualité Publié le ,

Dans le cadre d'une présidence tournante et d'une gouvernance inédite de cette structure et succédant à l'Italie, c'est au tour de la France et de ses trois régions alpines (Bourgogne Franche Comté, Auvergne Rhône-Alpes et PACA) de prendre le témoin. Une présidence officialisée le 4 février à l'Hôtel de région en présence de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, pour qui "les Alpes sont le cœur de l'Europe".

Aux côtés de la France, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, la Slovénie, ainsi que le Liechtenstein, la Suisse sont ainsi dotés d'un cadre leur permettant de travailler ensemble avec un triple objectif, l'accès équitable à l'emploi, une accessibilité interne et externe durable pour tous et un cadre environnemental plus inclusif et des solutions énergétiques renouvelables et fiables pour l'avenir.

Et Laurent Wauquiez d'abonder «Unique au monde, les Alpes doivent être la 1ere montagne durable au monde ».

Un manifeste pour des Alpes durables qui fait donc de la transition écologique un axe majeur. Et le président Wauquiez d'ajouter : « Sortons les camions de nos vallées ; le Lyon Turin doit se définir comme un enjeu essentiel ». Un chantier d'ampleur typique de l'utilité européenne.

Il est vrai que 80% des échanges des Alpes italiennes et françaises se font par camion, tandis que les flux Italie-Suisse, s'organisent à 70% par le train. La nouvelle commission européenne a ciblé 1 000 Md € sur les grands projets. La Région Auvergne-Rhône-Alpes, quant à elle, abondant à hauteur de 50 M€ dans cette stratégie alpine.

Pour passer du diagnostic aux actions, la gouvernance française va animer ses travaux selon 7 axes forts : Préserver la diversité et prévenir les risques naturels, accélérer la transition énergétique, développer la mobilité et les transports durables, un tourisme soutenable en toutes saisons, promouvoir les produits de montagne en circuit court, inciter les jeunes à participer ou encore améliorer la gouvernance.

La région alpine : un territoire multiple

Avec ses 7 Etats (5 membres et 2 tiers), ses 48 régions, une superficie de 450 000 km2 et 80 millions d'habitants, la région alpine peut s'enorgueillir de 82 sommets majeurs de plus de 4 000 mètres, 30 000 espèces animales et 13 000 végétales, 3 000 Md € de PIB (1/5 de l'UE), 83 Md€ d'investissements dans la recherche et l'innovation (1/4 de la R&D de l'UE), 120 millions de touristes par an ou encore 145,5 millions de tonnes de marchandises qui franchissent les Alpes (rail et route) en 2014. La Suera affiche donc une ambition, plus qu'une stratégie dont l'axe majeur est la transition écologique, pour ne citer que le développement de l'axe hydrogène avec les italiens, un tourisme respectueux des saisons, voire des stations de ski 100% décarbonées.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?