AccueilIndustrie3e édition des Automotive Techdays

3e édition des Automotive Techdays

Pour leur 3e édition, les Automotive Techdays, initiés en 2012 par le Rhône-Alpes Automotive Cluster, ont intégré l'appellation Auvergne-Rhône-Alpes. Un changement de pure forme pour cet événement, mais qui devrait avoir de réels effets sur la filière à court terme.
3e édition des Automotive Techdays
Photo DR - Marc Golhke, directeur général de LUTB-RAAC

EconomieIndustrie Publié le ,

Quatre ans après leur création, les Automotive Techdays ont trouvé leur rythme de croisière. Organisés, cette année encore, au siège de la Région, les 3 et 4 novembre, ils ont réuni 37 entreprises exposantes et quelque 150 VIP représentant les plus grands constructeurs automobiles européens. Ceux qui s’étaient déplacés cette année occupent des fonctions décisionnaires au sein de leurs entreprises respectives : Audi, Volkswagen, PSA, BMW...
« L’idée qui sous-tend ces rencontres est de convaincre ces gens de l’intérêt des projets qui leur sont présentés. Nous sommes là pour que nos adhérents créent de véritables relations d’affaires », explique Claude Passarella, vice-président délégué au Rhône-Alpes Automotive Cluster.
Une quête de résultat favorisée par la qualité des projets présentés. Cette année, le comité de pilotage de l’événement a reçu 60 dossiers et en a finalement retenu 40. « Pour la plupart, ils sont portés par des entreprises de notre région, précise Jean-Baptiste Yvon, vice-président business Development de LUTB-RAAC. Cependant, nous accueillons une société toulousaine, adhérente du cluster, et une société suisse. »
Si aucun chiffre ne permet réellement de dire quelles sont les retombées effectives de ces rencontres pour les entreprises exposantes, les organisateurs sont en revanche convaincus qu’elles sont importantes. « Nous avons la confirmation que certaines entreprises présentes en 2012 ont commencé à travailler avec des constructeurs allemands », affirme Camille Bosveil, directeur Auvergne-Rhône-Alpes Automotive Cluster.
Une dynamique qui concerne actuellement 185 entreprises rhônalpines, mais qui sera très bientôt ouverte aux adhérents d’Automac, le cluster auvergnat. « L’association élargie à ces nouveaux membres devrait totaliser environ 240 adhérents. Elle sera ainsi plus forte », assure en conclusion Marc Gohlke, directeur général de LUTB-RAAC.


Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?