AccueilActualité22, v'là Equita !

22, v'là Equita !

22, v'là Equita !
© PSV - Pénélope Leprévost (sur Flora de Mariposa)

Actualité Publié le ,

« Ils seront là ! » Sylvie Robert, directeur des Evénements équestres et présidente d’Equita Concours, ne peut cacher son enthousiasme. Les champions olympiques par équipes de saut d’obstacles - Pénélope Leprévost, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier et Kévin Staut - ont choisi Lyon et sa Coupe du monde Longines FEI World CupTM Jumping pour leur retour en France sur un 5 étoiles. Surfant sur cette vague de notoriété, le salon du cheval de Lyon proposera, en obstacle, un plateau exceptionnel avec la présence des Allemands, toujours redoutables. Une concurrence rude pour Pénélope Leprévost, membre éminent du quatuor doré à Rio et vainqueur l’an passé du concours en terre lyonnaise sur Flora de Mariposa. Le niveau sera tout aussi relevé sur l’étape française de la Coupe du monde FEI World CupTM Dressage, où la victoire devrait se jouer entre les trois nations phares de la discipline : Allemagne, Grande-Bretagne et Pays-Bas.

De la compétition, oui, mais pas seulement ! Le royaume du cheval dédie notamment 1 500 m2 aux enfants de 3 à 12 ans pour découvrir l’équitation : l’opportunité de faire par exemple son baptême à poney ! Equita développe le Pôle Santé pour permettre aux amoureux du cheval d’appréhender au mieux la santé de l’animal mais aussi celle des cavaliers : développés par Jean-Marc Gentil, kinésithérapeute, les ateliers sur la posture du cavalier devraient encore attirer les foules. Pour les gourmets, Equita proposera de la cuisine étoilée avec le chef Mathieu Viannay présent aux fourneaux accompagné de l’équipe de Jean-Paul Pignol.

La crème des spectacles avec Chantilly

Depuis sa création en 1995, Equita met à l’honneur les artistes équestres du monde entier, à travers une grande production, invitation au voyage. Pour la mouture 2016, Kavallisté, un spectacle-rencontre entre les arts équestres, les chants et traditions corses, adapté spécialement pour Equita par le Domaine de Chantilly, antre du Musée du cheval. Sous la direction de Sophie Bienaimé, sept écuyères, une cavalière, un voltigeur et un dresseur feront danser leurs montures et rendront, selon l’organisation d’Equita, « un hommage puissant et poétique à l’île de beauté ».

Du 26 au 30 octobre, à Lyon-Eurexpo

Questions à… Sylvie Robert

Saut d’obstacles et dressage : Lyon présente un plateau relevé. Quid du concours complet ?

Le complet, il y en a à Bordeaux, à Genève et ailleurs. Pour être clair, ce n’est pas notre option. On ne fera pas de complet à Lyon. On préfère se concentrer sur les deux disciplines du saut et du dressage. Et on développe le western : le reining, avec le plus important Grand Prix open d’Europe (29 octobre) ; le cutting, avec la finale du championnat d’Europe NCHA ; le barrel, avec la finale de la coupe d’Europe de barrel-racing. Sans oublier le ranch sorting (NDLR : épreuve de tri de bétail).

Chaque année, Equita soutient une cause. Quelle sera l’association bénéficiaire en 2016 ?

Le salon accompagnera l’association Prader-Willi, qui œuvre depuis 20 ans pour faire connaître le syndrome éponyme (40 cas par an). Il s’agit d’une maladie génétique rare qui affecte le chromosome 15 et qui engendre des dysfonctionnements neurologiques et des troubles du comportement, aboutissant à une obsession pour la nourriture. Il n’y a pas de traitement, mais la recherche avance !

Equita 2016 en chiffres

130 000 m2 de surfaces, l’équivalent de 17 terrains de football

2 300 boxes

10 carrières

Plus de 40 races représentées

Plus de 700 éleveurs et exposants

160 000 visiteurs espérés

50 secondes seulement ont été nécessaires pour clore les inscriptions aux concours amateurs

La filière

650 000 licenciés en France

83 % de cavalières

64 000 licenciés en Rhône-Alpes, 13 000 en Auvergne

2e région française en nombre de cavaliers/chevaux

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?