AccueilEconomieAuvergne-Rhône-Alpes atteint le cap des 21 000 entreprises créées en 2018

Auvergne-Rhône-Alpes atteint le cap des 21 000 entreprises créées en 2018

Auvergne-Rhône-Alpes atteint le cap des 21 000 entreprises créées en 2018
Mohamed Hassan

Economie Publié le ,

+ 4,1 % par rapport au T2 2018 ; + 18,2 % sur un an. Avec 21 000 entreprises créées en Auvergne-Rhône-Alpes au 3e trimestre 2018, la région affiche « des records absolus », selon l'Insee Auvergne-Rhône. Tous les secteurs d'activité semblent participer à cette performance : le commerce affiche un taux de + 8,9 %, l'industrie de + 6,2 %, la construction et les services de + 2 % « mais représentent à eux deux près de six créations sur sept dans la région », commente Annelise Robert, de l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes. La France compte 173 000 nouvelles entreprises. « Auvergne-Rhône-Alpes y contribue à hauteur de 12 %. »

Il faut toutefois distinguer les micro-entreprises (jusqu'à récemment les auto-entrepreneurs) et les « entreprises classiques ». Les immatriculations de micro-entreprises dans la région progressent de 8,5 % avec 9 400 créations au 3e trimestre 2018. Sur l'année, la croissance est de 31 %. Les ratios nationaux performent moins : + 1,5 % sur le trimestre et + 28 % sur l'année, selon l'Insee. Du côté des entreprises classiques, Auvergne-Rhône-Alpes poursuit sa tradition de région favorable aux entrepreneurs : la hausse est de + 0,9 % quand le national enregistre une baisse de – 0,7 %.

« Auvergne-Rhône-Alpes compte 6 100 défaillances d'entreprises sur les 12 derniers mois et reste sur la tendance du trimestre précédent, soit un recul de 7,3 % sur une année, quand la France recule de 2,9 % », précise l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes.

Ces bons chiffres de l'entrepreneuriat s'inscrivent dans un contexte international et national chahuté. « La guerre commerciale persiste entre la Chine et les Etats-Unis. L'euro a été bousculé fin 2018. Et des incertitudes se font jour : quid du Brexit, des économies italiennes et allemandes ébranlées et, au niveau national, de la crise des gilets jaunes ? commente Bertrand Kauffmann. Il est difficile de mesurer l'impact des gilets jaunes sur l'économie et, surtout, de connaître l'évolution de ce mouvement. » L'Insee avance toutefois « un taux de croissance de 0,3 % au T3 2018 alors qu'au T4, il ne progresse que de 0,2 %, en partie dû au mouvement des gilets jaunes ».

Les chiffres clés de l'emploi au T3 2018

• + 0,1 % d'emplois salariés totaux
• + 0,7 % d'emplois salariés totaux sur un an, soit 23 900 emplois nets supplémentaires
• la construction augmente ses emplois de 0,4 %
• le tertiaire marchand augmente ses emplois de 0,2 %
• l'industrie augmente ses emplois de 0,1 %
• l'intérim perd 0,7 % de ses emplois
• le tertiaire non marchand perd 0,1 % de ses emplois
• le secteur public voit ses emplois reculer de 0,4 %
• le secteur privé voit ses emplois progresser de 1,1 %
• le taux de chômage est de 7,9 % de la population active en Auvergne-Rhône-Alpes (+ 0,1 % sur le trimestre ; - 0,4 % sur l'année)
• le taux de chômage est de 8,9 % de la population active sur la Métropole de Lyon (+ 0,3 % sur le trimestre ; - 0,5 % sur l'année)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?