Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Rétro Auto : 2015 : le futur en marche

le - - Retrospective 2015

Rétro Auto : 2015 : le futur en marche
D.R. - Le Volkswagen Transporter a reçu à Solutrans le trophée de « Meilleur utilitaire 2016 »

Consommer peu en polluant moins bien sûr. L'automobile suit à l'évidence une feuille de route qu'aucun constructeur ne songe à contourner, du moins pour les modèles de grande série.

L’année 2015 a  naturellement été marquée par le scandale Volkswagen, éclaté en plein Salon de Genève, et dont les responsabilités restent encore opaques malgré une enquête interne toujours en cours. Les possesseurs des véhicules diesel concernés, équipés du moteur EA 189 en 1.2, 1.6 ou 2.0 litres, seront tous informés individuellement et convoqués à partir de fin janvier pour la mise en œuvre de mesures correctives. Un rappel nécessitant dans la majorité des cas seulement une demi-heure d’intervention sur le logiciel et qui n’altérera ni les performances ni la consommation du véhicule.

Malgré ces avatars et toutes les mesures prises pour entraver son développement, la voiture reste le moyen de déplacement préféré de 63 % des Français, loin devant le train et l’avion. Le sondage réalisé par Mondial Assistance précise toutefois un fait nouveau : le covoiturage progresse en intéressant désormais 6 % des automobilistes même si les motifs semblent plus économiques qu’écologiques.

Passé en fin d’année sous la barre symbolique d’un euro, le gazole aura été le meilleur cadeau de Noël des automobilistes. Ce prix n’empêchera pas le diesel d’enregistrer la chute inexorable de ses ventes pour les petites urbaines. Longtemps laissées à l’abandon, les voitures essence ont il est vrai bénéficié à leur tour des attentions des ingénieurs. Et les résultats sont là avec des consommations record grâce au downsizing des petits trois cylindres. Seul Mazda fait bande à part en jouant d’une manière originale sur les taux de compression. Avec des résultats également probants. En 2016, certains diesels frappés de la vignette de l’infamie du plan de Ségolène Royal ne pourront plus pénétrer dans les centres de certaines villes tests. Un classement sujet à bien des contestations.

Pour sa part, l’hydrogène s’affiche dans un avenir plus lointain mais hautement prometteur. Une cinquantaine de Kangoo modifiés par Symbio FCell circulent déjà dans la Région rhône-Alpes et Hyundai commence à immatriculer des taxis à Paris après sa première vente à Grenoble chez Air Liquide. De son côté, Toyota vient de livrer sa première Mirai à hydrogène à Berlin, précédant de peu Honda dont la Clarity revendique près de 700 kilomètres d’autonomie. C’est bien sûr l’approvisionnement en hydrogène qui freine le développement de cette formule mais des solutions surgissent avec un approvisionnement par pipe-line comme cela est prévu en Californie. Les JO d’hiver de Tokyo adopteront la même solution pour alimenter aussi bien les véhicules de liaison que le chauffage et les  infrastructures.

En attendant, les véhicules électriques poursuivent leur progression sous des formes diverses. Electricité seule pour les Tesla, Renault Zoé ou Nissan Leaf (la plus vendue au monde avec un milliard de kilomètres au compteur) mais surtout hybride en étant alors associée à un moteur essence, ce qui règle le problème de l’autonomie. La formule hybride rechargeable s’annonce encore plus efficace avec des consommations incroyablement basses, entre 1,5 et 3 litres de super, pour peu que l’on se limite à de courts trajets qui ne sollicitent pas le moteur thermique avant une recharge à domicile.

Les stations de recharges rapides (9 000 seulement en France) devraient toutefois se développer rapidement dans les années qui viennent. La Compagnie nationale du Rhône équipe actuellement le sillon rhodanien de 27 stations afin d’utiliser l’énergie produite par ses barrages pendant la journée tandis que Tesla (qui va prochainement lancer le premier SUV tout électrique) multiplie ses propres installations… gratuites. Après Lyon, ce constructeur américain vient d’ouvrir à Dijon sa cinquième concession française. Les grandes surfaces comme Auchan ou Ikea ainsi naturellement que les points de vente Renault ou Nissan  participent également au maillage du territoire.

Si des marques comme Toyota, Lexus, Volkswagen, Porsche ou Mitsubishi s’impliquent à fond dans la filière hybride, les constructeurs français ne restent pas les bras croisés mais préparent aussi l’avenir. Après l’Espace, le Kadjar, la Talisman et la Mégane, Renault poursuivra encore son effort en 2016 avec la Mégane Estate et les nouvelles générations de Clio ou Scénic. Citroën chouchoute sa gamme DS tandis que Peugeot attend  de nouveaux 2008 et 3008.

 

Le salon de Lyon, ressurgi de ses cendres

 

Ressurgi de ses cendres, le Salon de Lyon aura présenté une éclatante vitrine de l’industrie automobile, à l’exception de Ford qui ne participera d’ailleurs pas davantage au prochain Salon de Paris, préférant miser sur les ventes Internet. Il est vrai que les temps sont durs et favorables aux alliances. La petite Smart et la Clio partagent leurs châssis tandis que Mercedes laisse aussi la structure de sa Classe A équiper le tout dernier Infiniti Q30. Mazda fait de même avec Fiat pour un cabriolet dérivé du MX-5. Sur le plan local, la société Courb qui fabriquait à Saint-Priest l’intéressante petite voiture électrique C-Zen a été reprise par le constructeur allemand Magnum Pirex.

Côté technique, deux fois plus de Français ont abandonné l’embrayage en dix ans pour préférer une boîte automatique, limitant la fatigue dans les embouteillages et souvent la consommation. Qu’elle soit à convertisseur de couple, à variation continue, robotisée ou à double embrayage, la boîte auto progresse inexorablement. Un loueur comme Sixt en équipe d’ailleurs un tiers de sa flotte.

La réduction du poids des  véhicules reste toujours le souci majeur des bureaux d’études toujours à la recherche de matériaux nouveaux, aluminium ou composite. Avec des résultats qui approchent souvent les 200 kilos pour un nouveau modèle. Moins connu, le vitrage hybride de la Ford GT équipant son pare-brise et le capot moteur arrière est 25 à 50 % plus mince que le feuilleté traditionnel et 30 % plus léger tout en étant plus résistant aux rayures.

Pas plus que l’automobile, les medias et les négociants n’ont pas raté le virage numérique. Le Groupe Argus a ainsi créé une entité 100 % digitale spécialisée dans le développement des sites web à l’intention des professionnels de l’automobile tandis qu’Aramis Auto a été primé pour son site lors du Cristal Festival. Plusieurs fois distingué aux Connected Car Awards, Audi a trusté les récompenses dans les catégories navigation/téléphone/intégration Internet et multimedia. A Ingolstadt, son « magasin du futur » n’oblige plus les employés à rechercher les pièces détachées en commande. Ce sont elles qui viennent à eux !

Le marché des véhicules de collection n’échappe pas davantage à la fibre Internet. En fin d’année, une Ferrari Dino GT était mise aux enchères entre 350 000 et 450 000 € par Catawiki.fr mais le record 2015 reste la transaction ayant rapporté plus de 16 M€ au possesseur de l’ancienne Ferrari d’Alain Delon.

L’année 2015 aura également été celle où la voiture autonome, quittant la science-fiction, aura pris assez d’assurance pour fuguer en accumulant des dizaines de milliers de kilomètres en Californie, au Japon, en Chine mais aussi en France et en Allemagne. Elle a ainsi filé sur l’autobahn Munich-Nuremberg, elle a emprunté le périphérique parisien. Un prototype C4 Picasso a bouclé le périple Vélizy-Bordeaux-Perpignan-Marseille-Lyon-Vélizy.  Avec un break Golf, l’équipementier Valeo a effectué un édifiant tour de France : 4 000 km au compteur en roulant à 130 là où c’était permis. Lors de ces expériences, un véhicule conventionnel suivait l’autonome où l’occupant ne touchait pas le volant ! Renault a également son véhicule connecté : le Next Two.

En 2016, PSA disposera de 20 prototypes. Prophétie de Carlos Tavarès , président du groupe : « Dès la prochaine génération de Peugeot 508, vous aurez des véhicules disponibles à la vente avec cette technologie là ». Dès cette année, le Japon testera des taxis sans chauffeur avec des courses de 3 kilomètres pour commencer. En Chine, Baiku annonce un autobus autonome d’ici à 3 ans. En Californie, ce ne sont pas moins de onze constructeurs qui viennent de recevoir l’autorisation d’aller et venir sans tenir le volant sur la voie publique.

Rendez-vous en 2020…






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer