AccueilEconomie175 emplois menacés chez General Electric à Villeurbanne : les élus montent au créneau

175 emplois menacés chez General Electric à Villeurbanne : les élus montent au créneau

Gilbert-Luc Devinaz, sénateur (PS) de la Métropole de Lyon et du Nouveau Rhône et de Cédric Van Styvendael (PS), maire de Villeurbanne dénoncent le plan de restructuration annoncé par le groupe General Electric.
175 emplois menacés chez General Electric à Villeurbanne : les élus montent au créneau

Economie Publié le ,

"A Villeurbanne, 175 personnes sur les 360 présentes sur le site voient leur emploi menacé ! précisent les élus, sur l'ensemble de la France, 618 suppressions d'emplois sont envisagées."

Gilbert-Luc Devinaz avait écrit en juillet dernier au ministre de l'Économie pour l'alerter sur les risques pesant sur le site GE de Villeurbanne : "L'acquisition du pôle énergie d'Alstom s'était accompagnée de la promesse de GE de créer 1 000 emplois nets en France, expliquent-ils, c'est tout l'inverse qui se produit avec la suppression probable de 700 emplois. C'est un coup dur porté à la confiance nécessaire à tout dialogue social dans notre pays."

Le sénateur et le maire mettent l'accent sur le fait que le gouvernement vient d'annoncer un plan de relance visant entre autres à renforcer les énergies renouvelables, qui est "l'une des spécialités du site villeurbannais".

Gilbert-Luc Devinaz et Cédric Van Styvendael demandent au gouvernement de réagir au plus vite soit pour inciter le groupe américain à respecter les engagements pris, soit pour prendre les mesures nécessaires à la préservation de l'emploi.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?