Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Start-up / Neopolis : la ville comme plateau de jeu

le - - Services

Start-up / Neopolis : la ville comme plateau de jeu
L'équipe fondatrice de Neopolis.

La start'up lyonnaise, à l'origine d'une application multijoueurs sur smartphone version Monopoly, s'apprête à réaliser sa première levée de fonds.

S'offrir le musée des Beaux Arts, la basilique de Fourvière, la halle Tony Garnier ou la station des Cordeliers… C'est désormais possible à Lyon grâce à Neopolis.

Cette application, créée par trois copains, Ben Kaltenbaek, Roland Lamidieu et Lucas Odion, a été lancée début octobre dans les 50 plus grandes villes de France et a d'ores et déjà séduit quelque 15 000 joueurs, soit 5 000 de plus qu'escomptés.

« On avait envie de se lancer dans l'entrepreneuriat. L'idée de proposer un jeu de société qui se superpose au monde réel nous plaisait », explique Benjamin. Et plus encore celle de pouvoir acheter les bâtiments environnants à l'instar du Monopoly. « On voulait transformer le monde en plateau de jeu géant. »

Le projet, parti un peu comme une blague au départ, suscite l'intérêt des proches et chemine rapidement. Au printemps 2019, le trio lance Neopolis et réalise les premiers tests de l'application avec un groupe restreint de participants.

« Le joueur dispose d'un budget de 6 000 neocoins, notre monnaie, pour débuter. Il est géolocalisé et voit autour de lui des bâtiments qu'il peut acheter. Lorsqu'il devient propriétaire, il gagne des points chaque fois qu'un autre joueur passe à proximité de son bien. D'où la valeur importante de sites très fréquentés comme la station des Cordeliers, qui avoisine les 5 millions de neocoins. Des cartes bonus, réparties à travers la ville, peuvent aussi lui permettre d'améliorer son revenu. »

Tous les mois, un classement valorise les meilleurs participants. Il permet de gagner du neocash, une super monnaie avec laquelle ils peuvent acquérir des avatars ou autres produits de la boutique en cours de développement.

Mais quid du modèle économique ? « Des publicités sont intégrées dans le jeu et offrent des bonus aux joueurs qui prennent le temps de les visionner. »

La levée de fonds, en cours de finalisation, va permettre à Neopolis de renforcer son équipe pour créer davantage de contenus dans le jeu et de se développer à l'international, aux Etats-Unis et en Europe notamment.




Hélène VERMARE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer