AccueilEconomieIndustrie« Lyon est un centre d'innovation mondial pour les vaccins »

« Lyon est un centre d'innovation mondial pour les vaccins »

Boehringer Ingelheim a inauguré le 12 octobre son centre international de R&D en vaccins vétérinaires sur son site de Lyon Portes des Alpes. 70 M€ ont été investis. Ce site a entrainé le transfert de quelque 200 chercheurs de Lyon Gerland (ex-Merial) à Portes des Alpes et se positionne comme un « outil majeur pour le groupe allemand ».
« Lyon est un centre d'innovation mondial pour les vaccins »
Jean Fotso - Boehringer Ingelheim est implanté sur 21 hectares à Saint-Priest

EconomieIndustrie Publié le ,

« La France et notamment Lyon sont un centre d'innovation en vaccins vétérinaires reconnu depuis Louis Pasteur », a rappelé en préambule de l'inauguration du nouvel équipement, Nigel Swift, directeur monde R&D vaccins de Boehringer Ingelheim Santé Animale (qui a racheté Merial en janvier 2017). Le site de Saint-Priest « était déjà notre plus grande usine de fabrication de vaccins avec 30 milliards de doses produites par an ». Le nouveau centre de R&D et les fonctions marketing renforcées sur le site permettent de « s'assurer le développement de produits pertinents au regard des enjeux économiques, démographiques et sanitaires pour la prévention et le contrôle des épidémies animales, dont certaines transmissibles à l'homme comme la rage et la grippe aviaire ».

Près de 70 M€ ont été investis par le groupe allemand dans ce bâtiment de 14 500 m2 sur trois niveaux qui accueille 200 chercheurs.

Les 21 hectares du site ex-Merial / Boehringer Ingelheim laisse la place à la construction, en cours, d'un nouveau bâtiment pour la formulation et le remplissage des vaccins. « Mis en service au printemps 2020, il engage un investissement supplémentaire de 65 M€ », explique Erick Lelouche, président de Boehringer Ingelheim Santé Animale. Il confirme : « nous disposons encore de foncier sur ce site pour construire d'autres bâtiments ».

Jonage deviendra un autre pôle important en région pour Boehringer Ingelheim avec l'annonce d'un investissement de 200 M€ pour un bâtiment opérationnel en 2021 destiné à la production de vaccins contre la fièvre aphteuse et la fièvre catarrhale.

Sur ses 50 000 collaborateurs dans le monde, le groupe allemand en compte 1 500 dans cinq sites implantés dans l'agglomération lyonnaise. Il a réalisé 18,1 Md€ de chiffre d'affaires en 2017 au niveau monde et affirme en consacré 17 % à la R&D.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?