AccueilEconomieIndustrieLouis Vovelle : « Les plateformes collaboratives pour rendre les entreprises plus agiles »

Louis Vovelle : « Les plateformes collaboratives pour rendre les entreprises plus agiles »

Pour favoriser le travail des communautés d'idées autour des enjeux techniques de la filière textile, Techtera s'est doté un nouveau site. Selon son président, Louis Vovelle, il ambitionne de « stimuler la compétitivité par l'innovation collaborative » de ses 197 adhérents.
Louis Vovelle : « Les plateformes collaboratives pour rendre les entreprises plus agiles »

EconomieIndustrie Publié le ,

Pourquoi avez-vous installé le siège de Techtera à Ecully ?

C'est un emplacement extraordinaire et stratégique que nous occupons depuis décembre 2019 pour développer de nouveaux projets collaboratifs. Nous sommes voisins de l'IFTH, de l'Itech, de Centrale Lyon et, encore pour quelques mois, d'Emlyon. C'est un environnement technique, scientifique et économique intéressant pour nos adhérents.

Comment est équipée la halle technique et que va-t-elle apporter aux adhérents de Techtera ?

Le bâtiment neuf que Techtera a fait construire se compose d'une halle technique de 300 m2 et d'un espace bureaux et coworking de 300 m2 également. La halle technique est une nouvelle approche pour nous. Elle sera équipée en fonction des besoins des projets collaboratifs qui y seront développés et par des entreprises qui mettent au point de nouveaux outils de fabrication que les entreprises de la région pourront tester. L'ambition est d'en faire un lieu de partage sur les technologies nouvelles mais aussi sur les business model à inventer au regard de ces innovations. Ces plateformes collaboratives répondent aux attentes des entreprises en recherche d'agilité et de rapidité et aux collectivités qui participent à leur financement dans un objectif de mutualisation des outils.

Quelles sont aujourd'hui les grandes thématiques sur lesquelles travaille Techtera ?

Notre filière s'articule autour de deux grands secteurs que sont la mode et le luxe d'un côté, plutôt très dynamique, et les textiles techniques, de l'autre. Puis des thématiques transversales intéressent l'ensemble des entreprises. Le recyclage, par exemple, va devenir obligatoire. Ceci implique de repenser toute la chaine de valeurs depuis le sourcing des matières premières, la conception des matériaux textiles, la recherche d'isoperformance, la fabrication des produits en se tournant vers des procédés zéro solvant, voire en imaginant des boucles de recyclages jusqu'à l'utilisateur final. Ces cycles plutôt vertueux demandent de repenser aussi les relations entre les différentes parties prenantes, on ne se situe plus dans l'opposition client/fournisseur. Des lieux comme le pôle de compétitivité Techtera favorisent ces changements de modèles.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?