AccueilExpositionExpo, musée des Beaux-arts de Lyon / « Le Drapé, de la Renaissance au XXI° siècle »

Expo, musée des Beaux-arts de Lyon / « Le Drapé, de la Renaissance au XXI° siècle »

Le Musée des Beaux-Arts de Lyon a eu cette idée courageuse et un peu folle de consacrer sa nouvelle exposition à l'étude du drapé depuis la Renaissance jusqu'à nos jours. Des oeuvres remarquables rarement montrées de Degas, Christo, Michel-Ange, Rodin, Man Ray, Picasso, Léger, Ingres, Gustave Moreau, Dürer, Ernest Pignon-Ernest, de Clérambault…qui témoignent de l'intérêt qu'ils ont porté ou qu'ils portent encore aux draperies. Sans suivre un ordre chronologique stricte, le parcours de l'exposition est axé sur les processus de création des œuvres, pour la plupart des dessins. Dessins préparatoires ou dessins à part entière, tous ont en commun la représentation du drapé qui peut évoquer pour certains la noblesse, la douleur, la tragédie ou tout simplement être un prétexte aux jeux des ombres et de la lumière sur les étoffes pliées.
Expo, musée des Beaux-arts de Lyon / « Le Drapé, de la Renaissance au XXI° siècle »

CultureExposition Publié le ,

C'est la première fois qu'une telle exposition est présentée en France. Elle réunit près de 250 œuvres issues du fonds du musée ainsi que des grandes institutions françaises et internationales et de collections privées.

Le parcours de l'exposition partagé en sections se concentre sur le dessin depuis sa conception jusqu'au geste artistique qui a réalisé le drapé.

Aux côtés des dessins très nombreux, des sculptures, des peintures, des photographies et des vidéos complètent la présentation.

La visite débute avec une mise en regard d'une photographie contemporaine de Mathieu Pernot : « Les Migrants » 2009 et une sculpture antique du V°s av.JC.

Le public prend alors conscience que le drapé concerne toutes les écoles de toutes les civilisations et à toutes les époques.

Au fil des salles l'on découvre avec intérêt les pratiques singulières d'atelier avec l'utilisation des supports pour les draperies : des figurines en cire ou en bois, des mannequins puis des modèles vivants.

Il faut noter que les artistes ont étudié leurs personnages nus avant de les habiller d'étoffes.

Un peu plus loin ce sont les drapés selon Picasso (Trois femmes à la fontaine, sanguine sur toile, 1921), Ingres (L'Iliade, peinture 1850) ou Rodin (Pierre de Wissant, bronze monumental, épreuve pour les Bourgeois de Calais,1886-87), Dürer (Pan de draperie, vers 1508) ou Grünewald ( Etude pour la Vierge de l'Annonciation du retable d'Issenhein 1512-16).

Pour compléter cette énumération, citons parmi d'autres les dessins d'Ernest Pignon-Ernest (Porte de Déméter 1992), les photographies de Gaëtan Gatian de Clérambault (Groupe de femmes drapées vues de dos, dans un jardin)1918-19, ou de Zineb Sedira (La Vierge Marie 2000).

Cette exposition remarquablement documentée se visite et se revisite tant les œuvres présentées sont exceptionnelles. Un grand panorama à ne pas manquer!

Brigitte Roussey

« Le Drapé, de la Renaissance au XXI° siècle » - Jusqu'au 8 mars 2020-Musée des Beaux-arts de Lyon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?