Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères : « L'esclave nubienne » de Rossetti chez de Baecque & Associés

le - - Enchères

Enchères : « L'esclave nubienne » de Rossetti chez de Baecque & Associés
"L'esclave nubienne", marbre d'Antonio Rossetti estimé 25 000/30 000 EUR

Deux très belles ventes au programme de ces 27 et 28 mai du côté de la rue Vendôme avec au catalogue du mobilier, des objets d'art, des tableaux, des bijoux mais aussi des sculptures dont ce superbe marbre d'Antonio Rossetti représentant une jeune esclave.

Au croisement de la tradition néoclassique, du mouvement romantique et des thématiques de l'orientalisme naissant, cette œuvre de l'artiste milanais Antonio Rossetti (1819-1870) est tout simplement remarquable. Remarquable c'est certain par sa qualité d'exécution mais également par le message politique qu'elle transmettait à l'heure où les débats nationaux abolitionnistes enflammaient l'actualité et où le développement du tourisme naissant vers l'Orient développait dans l'inconscient collectif un tout autre regard sur l'esclavage. A noter à ce sujet les quatre scènes ornant le piédestal de cette statue, scènes relatant de manière successive le terrible périple réalisé par les esclaves depuis leur capture suivi de leur voyage en bateaux négriers sur le Nil jusqu'à leur arrivée au marché et leur vente à des prélats égyptiens et européens. Bien signée « A Rosseti F. Roma 1860 », cette statue haute de 105,5 cm magistralement traitée par cet artiste est attendue entre 25 000 et 30 000 € malgré quelques traces d'encrassement et de rouille et autres petits accidents et manques.

Egalement au catalogue, du mobilier dont une commode fortement galbée estampillée Carel d'époque Louis XV. A décor central d'un écu mouvementé sur fond marqueté de fleurs, garnitures de bronze et plateau de marbre brèche, cette commode est estimée 15 000/20 000 € tandis qu'un peu plus loin au catalogue on retient encore un miroir monumental en bois doré sculpté fortement découpé et partiellement ajouré, travail italien du XVIIIème attendu entre 6 000 et 8 000 € mais aussi une console d'applique étroite en bois doré, travail de style rocaille cette fois allemand et du XIXème pour lequel il faudra engager 3 000 à 4 000 €. Au chapitre des tableaux anciens, l'attention se porte sur « Les patineurs », une huile sur toile de Denÿs van Alsloot (1570-1626) estimée 20 000/30 000 € mais aussi sur « La toilette d'Esther », une huile sur toile de l'entourage de Carlo Francesco Nuvolone (1608-1662) pour laquelle l'estimation est annoncée entre 10 000 et 15 000 €.

Tableaux modernes pour suivre avec notamment une belle huile sur toile représentant un « Paysage de Provence », œuvre de Michel Jouenne (né en 1933). De dimensions importantes (170 x 257 cm), ce tableau est estimé entre 8 000 et 12 000 €.

Et pour conclure ce survol, quelques gros plans enfin sur divers objets d'art dont ce vase de pharmacie de forme ovoïde en faïence à décor polychrome, travail italien de Montelupo datant de la fin du XVIème siècle. A décor des armoiries de la ville de Lucques, il est attendu entre 2 000 et 3 000 € malgré quelques réparations et restaurations. Plus loin au catalogue et toujours en matière de faïence, on retient encore un grand plat rond creux en Nevers du XVIIème à décor en camaïeu bleu de sept Chinois dans un paysage avec arbres estimé 1 500/2 000 € tandis que pour ce qui est de l'horlogerie, les amateurs apprécieront sans doute cette pendule urne en bronze doré à deux anses en col de cygne et col appliqué d'une figure d'un angelot, pendule d'époque Restauration dont on attend 800 à 1 000 €. Bijoux enfin avec cette élégante boîte à beauté rectangulaire bombée en or jaune agrémentée de plaques de jadéite de la Maison Cartier présentée dans son écrin à la forme en maroquin rouge pour laquelle il faudra engager 2 000 à 4 000 €.

De Baecque & Associés. Lundi 27 et mardi 28 mai à 14h30 – Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Miroir italien, XVIIIè, estimé 6 000 - 8 000 €

Plat rond à décor de Chinois, Nervers, XVIIème, estimé 1 500/2 000 €

"Les patineurs", huile sur toile de Denÿs van Alsloot estimée 20 000/30 000 €

"Paysage de Provence", huile sur toile de Michel Jouenne estimée 8 000/12 000 €

Boîte à beauté, Cartier, estimée 2 000/4 000 EUR

"La toilette d'Esther", huile sur toile de l'entourage de Carlo Francesco Nuvolone estimée 10 000/15 000 €

Pendule urne d'époque Restauration estimée 800/1 000 €

Vase de pharmacie, Montelupo Italie, estimé 2 000 - 3000 €

Adjugés!

Etait dispersée ce 29 avril par la Maison de Baecque & Associés une belle cave regroupant grands vins de prestige et autres spiritueux. Sous le marteau de Maître Jean-Marie Sarrau, on retient les 700 € (hors frais) atteints par une bouteille de champagne Salon 1990 initialement estimée 500/550 €

mais aussi les 5 800 € (hors frais) réalisés par une bouteille de Romanée Conti (Grand Cru), millésime 1959, pour laquelle l'estimation était annoncée entre 5 000 et 6 000 €. Parmi les Bordeaux, 12 bouteilles de Château Lafite Rothschild, Pauillac 2006, trouvaient preneur à 5 800 € (hors frais).

Romanée Conti, 1959, adjugée 5 800 € (hors frais)

Champagne Salon 1990 adjugé 700 EUR (hors frais)




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer