AccueilCollectivitésRenaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-d'Or:"Un avenir plus communal à la Métropole"

Renaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-d'Or:"Un avenir plus communal à la Métropole"

Renaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-d'Or:
© Métropole de Lyon - Renaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-d'Or

Collectivités Publié le ,

« Il ne s'agit pas d'atteindre une taille critique ni d'une stratégie communaliste » précise Renaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-D'Or, membre d'Avenir Métropole. A moins d'un an de la prochaine double échéance électorale (ndlr : municipale et métropolitaine) et dans la lignée de la mission sur la gouvernance territoriale menée par Marc Grivel (Maire de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or) sur demande de David Kimelfeld, ce nouveau groupe ambitionne de renforcer et d'améliorer le fonctionnement des deux instances territoriales existantes au sein de la collectivité : la Conférence métropolitaine des maires (CMM) et la Conférence territoriale des maires (CTM). Pour rappel, la loi Maptam intègre le suffrage universel direct à partir de la prochaine élection des conseillers métropolitains via des listes par circonscription ayant pour effet la disparition de certains sièges représentatifs. Autrement dit une représentativité des communes beaucoup moins optimale.

« Pour la CMM nous souhaitons que les 59 maires puissent tous travailler sur les grands projets de territoires et les documents stratégiques associés (ndlr : comme le PLUH), qu'ils puissent émettre un avis consultatif mais également qu'ils puissent s'autosaisir (sous réserve de l'accord d'un seuil minimal (60 ou 70 %) de ses membres d'un dossier pour formuler des propositions. Pour la CTM, sous souhaitons qu'elle devienne une instance de dialogue et de concertation en adéquation avec les problématiques concrètes des bassin de vie pour plus d'efficacité et de proximité » explique Renaud George. L'édile du Val de Saône regrettant cette période lorsque le Grand Lyon « était puissant car chaque commune membre était représentée au sein de l'agglomération ».

Avenir Métropole compte exploiter les profondeurs d'un règlement intérieur des instances territoriales qui autorise cette réinvention interne pour contrebalancer l'effet législatif nouveau pour et former ainsi un « contre-pouvoir » pour rééquilibrer le fonctionnement de la métropole lyonnaise.

Les membres d'Avenir Métropole :

Guy Barral, maire de Solaize

Fouziya Bouzerda, adjointe à la Ville de Lyon

Richard Brumm, adjoint à la Ville de Lyon

Carole Burillon, conseillère municipale de la Ville de Lyon

Jean-Paul Colin, maire d'Albigny-sur-Saône

Roland Crimier, maire de Saint-Genis-Laval

Jean-Luc Da Passano, maire d'Irigny

Michel Denis, adjoint au maire de Saint-Fons

Gérald Eymard, maire de Charbonnières-les-Bains

Renaud George, maire de Saint-Germain-au-Mont-d'Or

Valérie Giraud, maire de Genay

Virginie Poulain, maire de Fontaines-Saint-Martin

Thierry Pouzol, maire de Fontaines-sur-Saône

Elvire Servien, conseillère municipale de la Ville de Lyon

André Vaganay, maire de Vernaison

Claude Vial, maire de Charly

Patrick Veron, maire de Couzon-au-Mont-d'Or

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?